Pinzgau 1-5 OM : reprise sans fausse note

Le compte-rendu de la première rencontre de préparation de l'OM contre une formation autrichienne.

Publié le 19/07/2020 à 20:19

Cela fait donc plus de quatre mois sans match de l'OM. Une éternité. L'équipe d'André Villas-Boas a donc repris pour son deuxième stage, contre une équipe de troisième division autrichienne, le FC Pinzgau. Une équipe du haut de tableau paraît-il. En vrai peu importe. Ce qui manquait tellement, c'était de voir cette bande, les Sanson, Rongier, Sarr, Benedetto, Thauvin et consort se passer le cuir, essayer de combiner. De ce point de vue, on a été servi. Alors le score reste anecdotique, personne ne va s'enflammer. Il faut juste espérer que cela permette de lancer au mieux la machine. 

Débuts parfaits pour Pape Gueye

Pour sa première compo de la saison, André Villas-Boas propose une équipe plus que cohérente. A quelques exceptions près, on n'est pas loin d'une équipe-type. Et il faut un bon quart d'heure à la toile marseillaise pour se tisser. Mis en confiance par un Pape Gueye visiblement à l'aise pour faire circuler le ballon et un Thauvin qui a envie de retrouver toutes ses sensations au plus vite. L'ailier droit manque de peu d'ailleurs de rentrer sa "spéciale" à la 18e, cette frappe à la perpendiculaire depuis un coin de la surface de réparation, mais le gardien adverse sort une belle parade. Qu'à cela ne tienne, sur le corner qui suit, l'OM ouvre le score. C'est joué d'abord sur Benedetto au premier, qui dévie, et Pape Gueye n'a plus qu'à tendre la jambe pour commencer son aventure phocéenne de la meilleure des manières. L'OM double la mise vers la demi-heure suite à un corner repoussé. Thauvin retente sa chance dans la boîte, et Alvaro arrive lancé pour placer une tête victorieuse. Problème, il se réceptionne mal et reste au sol se tordant de douleur. Tout le monde a peur des croisés. Un coup de bombe plus tard, l'Espagnol pourra reprendre sa place. Et constater que les Autrichiens ne sont pas dans l'optique de faire un match amical, sans mettre le pied.


Revivez le live d'OM - Pinzgau en cliquant ici


 

Germain efficace d'entrée

Mais ils vont cependant baisser de rythme au retour des vestiaires. La formation phocéenne a changé et Germain s'illustre dans la foulée. Il va au pressing, récupère un ballon dans les pieds du défenseur fonce vers le but et transmet intelligemment au second pour Payet qui n'a plus qu'à taper dans le but vide. Quelques minutes plus tard, Payet joue un corner en retrait à ras de terre, à l'entrée de la surface. Sanson surgit pour inscrire son but, comme à la parade. L'OM a fait le trou mais va se faire surprendre à l'heure de jeu sur un corner rentrant où Simon préfère rester sur sa ligne. Ca ne pardonne pas et le capitaine autrichien place une tête qui fait mouche. Comme vous pouvez le voir ci-dessous, l'OM expérimente plusieurs schémas, notamment un 3-5-2 avec Khaoui sur l'aile gauche. Ce qui portera ses fruits, car il sera bien décalé par Payet dans le couloir pour servir Germain en retrait qui ouvrira son pied au maximum pour marquer le cinquième but. 

L'équipe de l'OM en première période : 

Mandanda - B.Sarr, Alvaro, Caleta-Car, Amavi - P.Gueye, Rongier, Sanson - Thauvin, Benedetto, Chabrolle

L'équipe de l'OM en seconde période : 

Ngapandouetnbu - Sakai, Alvaro, B.Kamara, Amavi - Strootman, Rongier, Sanson - Germain, M.Aké, Payet

L'équipe de l'OM à partir de la 63e : 

Ngapandouetnbu - Ali Abdallah, Sakai, Alvaro, Kamara, Khaoui - Strootman, Rongier (Bertelli 75e) - Payet - Germain, M.Aké

L'équipe de l'OM à partir de la 81e : 

Ngapandouetnbu - Ali Abdallah, Sakai, Kamara, Khaoui - Strootman, Bertelli, C.Souaré - Payet - Germain, M.Aké