OM Actualités Foot de l’Olympique de Marseille
Saison

OM : les cadres de retour sur le terrain ?

Par la rédaction du Phocéen

Publié le 12/08/2023 à 01:00

OM : les cadres de retour sur le terrain ? OM : les cadres de retour sur le terrain ?

Cinq recrues sur six ont été alignés face au Panathinaïkós, au détriment de certains cadres de l'effectif. Face à Reims, samedi, il pourrait déjà y avoir des changements.

L'OM s'est incliné 1-0, face au Panathinaïkós, dans le cadre des tours préliminaires aller de la Ligue des champions. Si les Marseillais devront attendre mardi prochain pour prendre leur revanche sur le club grec et espérer se qualifier pour les barrages, avant ça, ils pourront se tester contre Reims, ce samedi, pour le premier match de championnat de la saison. Plusieurs choses étaient approximatives face au Pana, mais le point le plus criant était le manque d'automatisme entre les joueurs. Logique, cinq des onze joueurs alignés étaient des recrues. Certaines d'entre elles étaient arrivées seulement quelques semaines, voire jours, avant la rencontre. Mais alors pourquoi Marcelino n'a pas fait confiance aux cadres de la saison dernière pour débuter le match ?

Une politique de recrutement spéciale

Depuis l'arrivée de Pablo Longoria, en 2020, et sa prise de fonction à la présidence du club, en 2021, l'OM a changé sa politique de recrutement. Pour chaque mercato, les dirigeants olympiens renouvellent une grande partie de l'équipe. C'était le cas, en 2021 avec l'arrivée de Jorge Sampaoli et l'effectif de l'OM changé. Pareil en 2022 avec le recrutement d'Igor Tudor et une dizaine de nouveaux joueurs.

C'est un éternel recommencement, qui se confirme une fois de plus cette saison avec l'arrivée d'un nouveau coach et six nouvelles recrues à 20 jours de la fin du mercato estival. Sur ces six nouveaux arrivants, cinq ont été alignés face au Panathinaïkós, au détriment de certains cadres comme Chancel Mbemba (2e meilleur buteur de l'OM la saison dernière et 4e joueurs le plus utilisé sous Tudor), Valentin Rongier (capitaine et joueur le plus utilisé sous les ordres de Tudor), Matteo Guendouzi (réel cadre de l'effectif) ou Cengiz Ünder (qui a déjà largement fait ses preuves).

En conférence de presse, l'ancien milieu de Nantes a réagi avec compréhension à sa non-titularisation. "Vous savez, c’est le foot de Haut niveau, on est tout le temps remis en question, je trouve ça normal surtout dans un effectif comme l’OM. On joue des compétitions européennes, il y a de la concurrence, c’est important. Comme je l’ai dit moi, je ne vois pas de problème à ça. Si le coach a décidé de ne pas me faire démarrer titulaire au dernier match, c’est qui l’avait ses raisons. Moi, je les respecte, mon seul objectif, c’est de travailler aux entraînements et d’être performant quand il va m’en donner l’opportunité. Après vous me connaissez ce n'est pas la première fois que ça m’arrive, et ça ne m'a fait pas peur du tout." En effet, ce n'est pas la première fois que Rongier doit montrer davantage pour s'imposer dans le onze. Avec Sampaoli et Tudor c'était pareil en début de saison. C'est pour cela qu'il faut comprendre que rien n'est encore figé, pour lui comme pour les autres cadres de l'effectif.

"Tout le monde va jouer"

"Bien sûr que je compte sur les joueurs que vous avez cités. Du 8 août jusqu’au premier week-end de septembre, il y a 27 jours. On va jouer 8 matchs, donc je dois aussi faire avec tout ça. On va alterner, tout le monde va jouer, je répète, on est au mois d’août et ça ne fait même pas un mois qu’on est ensemble. On a aussi des nouvelles recrues qui sont arrivées", a confié Marcelino en conférence de presse. Samedi, l'OM va affronter Reims, à 17h, l'Orange Vélodrome, dans le cadre de la première journée du championnat. Dès aujourd'hui, le coach espagnol devrait faire des changements pour concerner une plus grande partie de l'effectif. A commencer par Chancel Mbemba, qui devrait reprendre sa place dans l'axe aux côtés de Samuel Gigot, car Leonardo Balerdi est suspendu. Il ne faut pas oublier que l'équipe est en plein rodage. Rongier pourrait également très vite retrouver sa place de titulaire comme l'a fait comprendre l'ancien entraîneur de Bilbao devant les journalistes. "Valentin Rongier sera un joueur important pour l’OM cette saison". Matteo Guendouzi, qui était annoncé sur le départ, semble aussi avoir inversé la tendance. Marcelino aime les milieux de terrain qui se projettent, qui vont vers l'avant et qui cassent des lignes. L'international français coche toutes ces cases et a montré de belles choses, en rentrant face au Bayer Leverkusen et contre le Panathinaïkós. Concernant Cengiz Ünder, s'il n'a pas joué, c'est sûrement, parce qu'un accord a été trouvé avec Fenerbahçe pour son transfert. 

Il ne faut pas tirer de conclusions trop vite, Marcelino vient tout juste de débarquer à Marseille et une grosse partie de l'effectif aussi. Laissons-lui le temps de rôder son équipe, il l'a dit lui-même : "Nous sommes très loin du niveau que l'on va pouvoir montrer cette saison."