OM Actualités Foot de l’Olympique de Marseille
OM : le club doit-il déjà tout miser sur l'Europa League ?
SaisonPublié le 13/02 à 01:00

OM : le club doit-il déjà tout miser sur l'Europa League ?

L'OM doit-il déjà se résoudre à tout miser sur la Ligue Europa ?

C'est une question compliquée dans une saison qui l'est encore plus. L'OM doit-il mettre toutes les chances de son côté en se donnant toutes les possibilités d'aller loin en Ligue Europa ? Quelques exemples pour étayer ce dilemme : faire souffler des joueurs dimanche à Brest pour les garder au frais pour le match retour contre Donetsk jeudi prochain. Prendre des risques avec certains joueurs en délicatesse physique comme Jordan Veretout et Geoffrey Kondogbia en les alignant dès jeudi. En cas de qualification, poursuivre cette stratégie quitte à encore perdre des points en Ligue 1 et manquer possiblement la qualification en coupe d'Europe la saison prochaine. L'équation est complexe.

La C3, théâtre d'exploits et de moments marquants ces 30 dernières années

Depuis le titre suprême de 1993, l'OM a connu quelques belles émotions en Ligue des Champions, avec des moments magiques comme le but de William Gallas contre Manchester United et celui de Robert Pires contre Chelsea en 98-99, le but de Mathieu Valbuena à Liverpool ou encore la campagne 2011-2012 achevée en quart de finale. Mais c'est surtout en Europa League que le maillot blanc de l'OM a brillé. On se souvient précieusement de l'épopée de l'équipe de Rolland Courbis et Laurent Blanc en 1999, de celle de José Anigo et Didier Drogba en 2004 et de celle de Rudi Garcia et Dimitri Payet en 2018. Toutes se sont conclues de la même façon. En finale et donc sans titre. Mais ce sont aussi ces souvenirs qui restent dans les mémoires des supporters et contribuent à la légende d'un club comme l'OM, cinq fois finaliste en coupe d'Europe dans son histoire.

Cette équipe en a-t-elle les moyens ?

La question se pose forcément, mais sur le papier la phase de poules réussie par les coéquipiers d'un Pierre-Emerick Aubameyang en feu dans cette compétition peut offrir quelques espoirs. Avec 14 buts inscrits, l'OM est la 5e meilleure attaque de la compétition et n'a perdu sa première place de groupe qu'à la dernière minute au profit de la séduisante équipe anglaise de Brighton avec qui l'OM avait globalement fait jeu égal, dominant le match aller, puis étant dominé au retour. Mais pour y arriver, il faudra laisser beaucoup de forces dans la bataille, et ceci dès jeudi à Hambourg contre une équipe de Donetsk qui demeure énigmatique, puisqu'au repos depuis deux mois et dans un pays en guerre, ce qui impacte lourdement la préparation et la compétition locale, mais aussi le recrutement. Il faudra aussi que le tirage au sort se veuille favorable et que les deux cadors que sont Liverpool et Leverkusen ne croisent pas trop vite la route marseillaise, ou ne la croisent pas du tout si d'autres formations parviennent à réaliser une performance de haut vol contre ces deux-là. Car c'est aussi souvent le cas en Europa League.

Rester en vie dans les deux compétitions

L'OM peut-il se résoudre à tenter un "all-in" sur la seule Ligue Europa ? Il le pourrait, mais les chances ne sont pas de son côté et les pourcentages de soulever la coupe extrêmement minces, il ne faut pas se mentir. C'est pourquoi il va falloir réussir à rester en vie dans les deux compétitions lors des trois prochaines semaines. Se qualifier contre Donetsk, ce qui déjà ne sera pas simple, tout en réussissant à prendre de gros points contre Brest, Montpellier et Clermont. Un numéro d'équilibriste qu'il va falloir réussir si le club ne veut pas finir la saison de la pire des manières. L'OM est actuellement 8e et commence à se faire décrocher du top 4, mais est aussi sorti du top 7, soit la limite probable cette saison des places européennes. Tout miser sur la Ligue Europa serait de la folie à ce stade de la compétition. Mais si des portes venaient à s'ouvrir, la question mériterait alors de se poser de nouveau. Il reste, qui sait, peut-être encore de belles émotions à partager dans une saison qui ne semble pourtant pas s'y prêter. Mais n'oublions pas non plus que les Olympiens n'ont pas gagné contre une équipe de football professionnelle depuis presque 2 mois. C'était le 17 décembre dernier, contre le Clermont Foot.

Recommandé pour vous
Loading...