OM Actualités Foot de l’Olympique de Marseille
OM : là, on peut parler d'effet Gasset...
SaisonPublié le 26/02 à 01:00

OM : là, on peut parler d'effet Gasset...

Retour sur la victoire de l'OM contre Montpellier (4-1).

Deux matchs, deux victoires, et peut-être les deux plus belles de la saison, avec à chaque fois la capacité de renverser le score, puisque ce sont les adversaires qui avaient marqué les premiers. L'OM de Gasset démarre plutôt bien. Des qualités mentales donc, mais aussi des qualités footballistiques car les buts ne sont pas arrivés par hasard : une grosse présence sur le but adverse avec de nombreux offensifs, un schéma tactique qui place les joueurs à leurs postes préférés... Il était possible de se dire que la victoire contre le Shakhtar n'était pas le fait de Gasset, peut-être plus une libération (même inconsciente puisqu'il n'était pas détesté du vestiaire) de Gattuso. Les partisans de l'Italien auraient même pu pousser le vice jusqu'à faire remarquer que Kondogbia, Merlin et Aubameyang ont été bons en coupe d'Europe aussi car l'ancien milieu du Milan AC avait décidé de les faire souffler en championnat, quitte à ce que cela lui coûte sa place à Brest. Mais ce match contre Montpellier balaie toutes ces hypothèses : c'est un succès construit par Gasset, ne serait-ce que par son schéma tactique asymétrique et sa justification ("J'ai dit à Ismaïla Sarr qu'il ne serait pas vraiment piston car Mbemba était là pour le couvrir, donc on a joué à 3 et demi derrière").

Et pourtant, Gasset n'est pas psychologue...

Ce n'est donc pas juste un effet psychologique. Le "papy Gasset", comme il est affectueusement appelé sur les réseaux sociaux, rappelle aux joueurs qu'ils ont de la chance de jouer au soleil et qu'il faut tout donner pour kiffer comme lui. Si Iliman Ndiaye produit son meilleur match de la saison, c'est parce qu'on lui donne des solutions tactiques pour exister, pas parce qu'on lui explique qu'il y a un 4-3-3 et qu'il faut faire avec en jouant sur un côté. Et c'est peut-être parce qu'il se creuse la tête pour ses joueurs que ces derniers ont envie de lui rendre la pareille derrière. Il y a aussi de la gestion derrière, avec des changements, une modification de schéma pour s'adapter à Montpellier... Gasset a montré tactiquement qu'il n'était pas le premier venu. Une fois ce constat posé, cela ne sert à rien de s'enflammer en disant qu'une remontée spectaculaire au classement va s'opérer. Mais au moins, il va y avoir de la réflexion. A voir ce qu'il va donc être proposé à Clermont. Sur le côté psychologique, les joueurs ont déjà gagné un jour et demi off, la reprise n'était fixé qu'à mardi midi. A voir derrière comment cela va travailler tactiquement.