OM-Bordeaux : "L'an dernier, on avait tendu la joue au Vélodrome…"

Interview sur les forces en présence des Girondins avant l'affrontement de ce soir à 21h au Stade Vélodrome (Canal +).

Publié le 17/10/2020 à 12:00

Après une intersaison mouvementée entre les supporters girondins et l'actionnaire puis le départ de leur désormais ancien coach Paulo Sousa, Jean-Louis Gasset est arrivé et a remis un peu d’ordre et de sérénité dans le jeu et la maison bordelaise. Bordeaux compte en tout cas autant de points que l'OM en ce début de saison. Interview sur les forces en présence des Girondins avec Julien, du site girondins33.com.

Tout d’abord, comment s’est passé le changement de coach en début de saison du côté des Girondins ? 

Julien : "Il a fallu accepter le départ de Paulo Sousa, certains supporters restaient attachés à ses idées et estimaient qu’il n’était pas allé au bout de son projet. Quand on a vu arriver Jean-Louis Gasset, certains ont été déçu de prendre un coach autant estampillé Ligue 1. On espérait autre chose, un nom plus surprenant, à l’image d’un Laurent Blanc il y a quelques années. Mais, dans le sens où on ne sait pas vraiment où va le projet de Bordeaux ni quelle est la vision de son actionnaire, je pense qu’avoir ce coach est une bonne nouvelle pour le court terme."

La "patte Gasset" est-elle déjà inculquée ? 

Julien : "Petit à petit. Il n’a pas pu profiter des matchs amicaux car il est arrivé tardivement. Il a fait plusieurs essais, à trois ou à quatre derrière, c’est normal de tâtonner. Mais dernièrement nous prenons très peu de buts. Il s’appuie également sur Otavio au milieu. Devant, cela se cherche encore un peu, mais l’arrivée de Ben Arfa peut justement changer tout ça. Ce qui est sûr, c’est que son équipe est cohérente, on l’a vu lors du dernier match contre Dijon à domicile (3-0)."

Les vois-tu être dangereux ce soir contre l’OM ? 

Julien : "Je les vois poser des problèmes à l’OM, à condition qu’ils prennent le match par le bon bout. On a encore des regrets par rapport au match à Marseille la saison dernière (défaite de Bordeaux 3-1 après avoir pourtant ouvert le score), où on avait été petit-bras. Après avoir marqué, on s’est recroquevillés et on a un peu tendu la joue… pour s’en prendre une. Si on refait ce type de match on aura du mal à faire mieux. Par contre, si on se dit que Marseille n’est pas en super forme, qu’ils cherchent encore leur première victoire de la saison à domicile, que certains joueurs viennent d’arriver et n’ont pas encore leurs repères, et que Bordeaux se donne les moyens, oui, on peut faire quelque chose au Vélodrome."

Un des joueurs qui peut apporter son grain de folie en attaque, peut-être en fin de match ce soir, est Ben Arfa. Son recrutement est bien perçu par les supporters bordelais ? 

Julien : "Assez positivement, car les supporters restent sur le Ben Arfa des grands moments, ou en tout cas des grands matchs qu’il a pu faire dans sa carrière. Une poignée reste certes septique, ce qui est normal…"

Pour finir, comment imagines-tu Bordeaux évoluer ce soir au Vélodrome ?

Julien : "L’interrogation reste la présence ou pas de Koscielny. Mais on devrait partir sur ce type de compo : Costil - Sabaly, Koscielny (ou Baysse), Pablo, Benito - Otavio, Basic, Adli - De Préville, Hwang (ou Maja), Oudin"