Monaco 0-2 OM : l'OM donne beaucoup, beaucoup de plaisir

Compte-rendu de la rencontre entre l'AS Monaco et l'Olympique de Marseille pour la saison 2021-2022 de Ligue 1.

Publié le 11/09/2021 à 22:51
Monaco 0-2 OM : l'OM donne beaucoup, beaucoup de plaisir
A Monaco (Stade Louis II)
L1 | J5 | Samedi 11.09.2021 | 21:00 sur Canal+Décalé
MONACO
0 - 2
(MT : 0 - 1)
MARSEILLE
Arbitre : Stephanie Frappart | Temps : bon (21°) | Terrain : bien | Spectateurs : 15 000
  Bamba Dieng (37e)
  Bamba Dieng (60e)
S.Diop (23e) Sampaoli (15e)
Tchouaméni (49e) B.Kamara (16e)
Aguilar (57e)  
Y.Fofana (83e)  
NOTE DU MATCH : 09/10 NOTE DE L'ARBITRE : 04/10

L'OM devait se déplacer chez un concurrent direct, avec une belle armada, sans ses deux meilleurs éléments, sur le flanc ? Pas un souci pour l'équipe de Sampaoli. C'était un test, et il est sacrément réussi. Non seulement l'OM s'est imposé, mais l'OM a impressionné au niveau du jeu. 

Bamba Dieng devait se montrer ? Il se montre !

Comme cela avait été annoncé sur le Phocéen, l'OM joue bien contre Monaco en 3-3-3-1 avec Pol Lirola au milieu de terrain, derrière Cengiz Ünder. Mais ce qui n'avait pas été annoncé, c'est Bamba Dieng aligné à gauche et Amine Harit qui joue en pointe en faux neuf, dans le même registre que Payet depuis le début du championnat. En bon tacticien, Sampaoli a ciblé le point faible de Monaco, Matsima, défenseur central de formation, aligné latéral droit pour la soirée. Le début de soirée du reste car il va sortir à la mi-temps. Bamba Dieng lui aura tout fait. Force de proposition en profondeur, le Sénégalais se procure une demi-douzaine d'occasions. Mais il touche les deux montants, avant d'en envoyer au-dessus. Heureusement, il ne se décourage pas, et il finit par marquer, remportant son face-à-face contre Nübel à ras de terre. Rongier ne sera pas loin de l'imiter après un sacré slalom qui élimine quatre adversaires avant de le voir taper l'incruste dans la surface. Mais la finition ne sera pas au rendez-vous. Pas grave, Monaco s'est aussi raté sur un coup franc joué au second. Mais surtout, l'OM envoie du jeu. Beaucoup de jeu. 

Un match de patrons de bout en bout

Dès lors, il y a la crainte, légitime, de voir l'équipe baisser le pied en seconde. Ca reprend sur le même rythme. Et comme Monaco est aussi au taquet, la super mi-temps se transforme en super match tout simplement. Bamba Dieng repart sur son côté gauche à l'attaque à l'heure de jeu. Il se manque, se prend la tête entre les genoux, mais il ne faut pas. Harit avait suivi, il récupère le ballon, perfore, et retrouve le jeune Sénégalais qui était allé se positionner dans la surface. Le buteur se retourne pour frapper en pivot et libérer tout le stade Louis II, acquis à la cause olympienne. De quoi s'offrir une fin de match plus calme, posée, mais tout aussi plaisante. Car la défense et le milieu font parler leur science de la circulation du ballon. C'est loin d'être un petit Monaco en face, mais l'OM est au-dessus.

LE ONZE DE L'OM
P.Lopez (g)
Saliba - Balerdi - L.Peres
 Liorla P.Gueye 78e - Rongier - B.Kamara
Ünder De la Fuente 77e - Guendouzi - B.Dieng L.Henrique 66e
Harit Gerson 72e
Non entrés : Mandanda (g), Caleta-Car, Alvaro, Ben Seghir, Targhalline
LE ONZE DE MONACO
Nübel (g)
Matsima Aguilar 46e - Disasi - B.Badiashile - Caio Henrique
Y.Fofana - Tchouaméni
G.Martins Jean Lucas 61e - S.Diop K.Diatta 73e
Volland Boadu 61e - Ben Yedder Isidor 73e
Non entrés : Majecki (g), Jakobs, Matazo, Pavlovic