Lorient 0-1 OM : ce n'était pas gagné d'avance

Retour sur la victoire de l'OM à Lorient.

Publié le 25/10/2020 à 01:00

Mettons les choses au clair tout de suite : il ne s'agit pas d'une grande victoire. Et si l'on veut même aller plus loin, les trois points récoltés en Bretagne ne permettent pas de dire que l'OM a passé une bonne semaine. C'est comme ça, la défaite en Grèce de l'OM mercredi soir ne s'efface pas si facilement. Cela faisait sept ans que le club n'avait pas joué la Ligue des Champions, ce qui était aussi le cas de la quasi-totalité de l'effectif et c'est tout simplement inadmissible d'avoir aussi peu proposé, d'avoir mis aussi peu de choses en place pour envisager la victoire. Mais, trois jours plus tard, André Villas-Boas et ses hommes sont allés gagner à Lorient, dans le vent, sous la pluie, ce que l'entraîneur n'a pas manqué de souligner après la rencontre, comme vous pouvez le voir en vidéo. 

Ce qui ne pardonne pas contre Lorient

Cela fait évidemment partie des facteurs qu'un entraîneur n'oublie jamais en route. Mais on ne peut pas l'enlever à l'entraîneur de l'OM : Lorient a eu toute la semaine pour préparer cette rencontre et rêver du prestigieux scalp phocéen à offrir à son public, qui avait le droit d'être presque 5000 au Moustoir. Lorient n'est pas l'adversaire de l'année. Même si effectivement, plus d'une équipe perdra des points en Bretagne, les Merlus vont quand même jouer le maintien cette saison. Mais on ne peut pas leur enlever leur motivation, leur détermination. Et dans le football moderne, il est impossible de s'imposer contre une telle équipe avec juste l'exploit individuel d'un top player. Il faut avoir du répondant dans l'entrejeu, dans les duels, pour garder le contrôle du match. Dans un contexte délicat, où le moindre écart peut mettre le feu aux poudres, c'est une preuve assez claire que "le groupe vit bien" et que l'entraîneur à la main dessus. Est-ce que l'on doit s'en contenter ? La réponse est toujours non.


à lire sur le même sujet : les notes des Olympiens après Lorient-OM (0-1)


Caleta-Car gonflé à bloc

L'OM a résisté, a su ne jamais être en danger ou très rarement, mais pour gagner, il faut aussi marquer, et pour cela, l'OM s'en est remis avant tout à une sortie très limite du gardien adverse. Derrière, il y a certes eu des occasions de faire le break mais elles n'ont pas été saisies. Il va donc falloir se poser les bonnes questions sur la forme des joueurs offensifs, l'animation, parce que, encore une fois, à Marseille, on se doit de proposer beaucoup mieux. Mais il faut aussi noter que c'est la fameuse victoire du groupe. Car pour profiter du raté de Nardi, il y a Léo Balerdi. C'était la surprise de la compo mais le coach a su anticiper une éventuelle fatigue de Duje Caleta-Car. L'Argentin, qui est arrivé en prêt cet été, a eu l'occasion de prouver toute son utilité. Car Duje reprendra probablement sa place mardi et il sera gonflé à bloc, conscient de la concurrence. En Ligue des champions, l'OM va devoir faire fort sur ses deux prochains matchs pour aller chercher les points qui n'ont pas été pris au Pirée. Mais si pendant ce temps le boulot est fait en championnat, cela va commencer à devenir intéressant. Car rien de mieux que des victoires pour souder une équipe.