OM Actualités Foot de l’Olympique de Marseille
Clermont 1-5 OM : 5 jours sur un petit nuage
SaisonPublié le 03/03 à 01:00

Clermont 1-5 OM : 5 jours sur un petit nuage

Retour sur la victoire de l'OM à Clermont 5-1.

Dans le contexte actuel de l'OM, c'est vraiment ce qu'il fallait. Évidemment, une large victoire à l'extérieur, tout le monde est preneur. Mais quitte à mettre 5 buts, vu la situation du club olympien, autant que ce soit avec 5 buteurs différents, histoire de remettre tout un groupe en confiance. À Clermont, Iliman Ndiaye a confirmé sa bonne forme, Pierre-Emerick Aubameyang a de nouveau la confiance du buteur, Jonathan Clauss en a peut-être fini avec sa mauvaise passe, Luis Henrique s'est signalé et Faris Moumbagna a démontré qu'il était bien plus qu'un buffle. Comme si ça ne suffisait pas, le reste de l'équipe suit : Azzedine Ounahi a peut-être signé le match le plus complet de sa carrière à l'OM, Leonardo Balerdi a été impérial de chez impérial derrière et celui qui en ressort encore plus grandi dans l'affaire, c'est Jean-Louis Gasset, qui a remplacé au milieu Veretout et Kondogbia par Pape Gueye et Ounahi sans que cela n'affecte le jeu de l'équipe. Au rythme où ça va, 3 victoires consécutives, une équipe qui marque plus en 3 matchs que sur les 11 derniers de Gattuso, les rêves les plus fous sont permis.

"On a géré"

C'est l'avantage de supporter l'OM. On souffre peut-être la plupart du temps, mais dans les moments où ça va bien, personne n'a honte d'en faire trop. Pendant quelques jours, les pensées les plus optimistes vont donc accompagner notre quotidien. Déjà, les mains vont se mettre à se frotter toutes seules en pensant aux retrouvailles avec Marcelino. Qui devra d'ailleurs faire face à un système qu'il connaît bien puisqu'avec Gasset, Ndiaye et Aubameyang sont associés devant, Sarr est à droite, Harit à gauche, avec deux milieux pour tout faire derrière cela ressemble quand même à ce que l'Espagnol voulait mettre en place à son arrivée. Il reste 5 jours d'ici cette affiche alléchante en coupe d'Europe, contre le lauréat de l'édition 2021. 5 jours où il va être possible de rêver très grand, avec cette équipe qui n'en finit plus de progresser. Si le match suivant, Gasset remet encore un peu plus les têtes à l'endroit, qu'est-ce que ça va être ? D'autant que désormais, cette équipe sait qu'elle peut gérer, comme le prouve le cri de guerre de fin de match d'Amine Harit (voir le tweet ci-dessous). Il n'y a plus qu'à se passer la vidéo en boucle et chanter avec eux. Pendant 5 jours, pas de problème.