Mercato OM : qui sont les candidats au départ cet été ?

Depuis de nombreuses saisons, l'OM érige en priorité la vente de certains joueurs afin de faire rentrer de l'argent dans les caisses. Et depuis de nombreuses saisons, l'OM échoue dans cette mission. Alors, qui sera vendu cet été ?

Publié le 21/06/2022 à 01:00

L'OM n'a pas encore reçu de belle offre

Alors qu'une saison réussie génère très souvent de belles offres pour les joueurs qui composent l'effectif en réussite, d'après nos informations, l'OM n'a à ce jour aucune proposition du niveau espéré pour ses éléments les plus bankables. Pourtant, la Ligue 1 reste attractive. En témoignent les transferts d'Aurélien Tchouaméni (Monaco) au Real Madrid contre 80 millions d'euros, de Nayef Aguerd (Rennes) à West à Ham contre 35 millions d'euros ou celui de Mohamed-Ali Cho (Angers) à la Real Sociedad contre un chèque de 12 millions d'euros.

Cet été, toujours selon nos informations, l'OM entreprend de construire son mercato en trois étapes. La première phase sera consacrée au recrutement de trois à quatre éléments importants, qui prendront une part active dans l'effectif de la saison prochaine, à l'image de Samuel Gigot. Elle devra être bouclée si possible à la mi-juillet. La deuxième phase sera une sorte de fil rouge, avec pour espoir de vendre deux ou trois éléments à un bon prix, si possible avant le 15 août, afin d'enclencher l'ultime phase. Elle consistera à un ajustement de l'effectif en fonction des besoins et des ressources, c'est-à-dire en fonction des postes à renforcer et de l'argent disponible. C'est pourquoi il est capital de réussir à vendre cet été. Tant pour réaliser de belles arrivées que pour rassurer un actionnaire qui ne voit jamais l'OM réussir un seul gros coup sur le marché des sorties (à l'exception de Frank Zambo Anguissa).

 

Les favoris au départ

Outre les départs libres et les retours de prêt (Kamara, Saliba, Harit, qui allègent la masse salariale, mais ne font pas directement rentrer de l'argent dans les caisses), il faudra donc compter sur des départs monnayés. A ce jour, il existe un grand favori, tout en haut de la liste des transferts : Duje Caleta-Car. Le stoppeur croate le sait, l'OM espère s'en séparer. Mais les mercatos ne sont jamais simples. Il y a parfois eu des offres refusées par l'OM, il y a également parfois eu des offres refusées par ses soins. Si l'OM ne veut pas le voir finir comme Boubacar Kamara, il n'a pas le choix, à un an de la fin de son contrat. Le club espère en tirer entre 15 et 20 millions d'euros. Et quand on voit la somme récupérée par Rennes pour Aguerd, cela ne semble pas insurmontable.

15 à 20 millions, c'est à peu près le même tarif qu'espère obtenir l'OM pour commencer à réfléchir à un départ pour les attaquants Arkadiusz Milik et Bamba Dieng. Le premier n'a plus qu'un an de contrat et le second dispose d'une très belle cote. Si les deux éléments offensifs ont fait passer le message qu'ils ne souhaitaient pas partir, les 70 jours qu'il reste dans ce mercato peuvent encore les faire changer d'avis, en fonction comme toujours des clubs qui taperont à la porte. Enfin, Luis Henrique garde une belle cote dans certains clubs italiens. Reste à savoir si une écurie tentera le coup. L'OM espère un transfert sec, au moins à la hauteur de la somme investie (8 millions d'euros), mais ne se fait pas d'illusions et ouvre également la porte pour un prêt.

Des outsiders ?

Si les favoris au départ ne trouvent pas preneurs, il faudra se tourner vers d'autres joueurs de l'effectif avec une forte valeur marchande. Ils ne sont pas légion. Pol Lirola a déçu et l'OM ne serait pas contre un départ en cas d'offre convenable. Konrad De La Fuente peut être concerné, même si ce n'est pas la tendance. Pape Gueye a toujours son épée de Damoclès au-dessus de la tête avec la décision concernant son éventuelle suspension de 4 mois qui sera jugée par le Tribunal Arbitral du Sport en octobre, ce qui limite de fait les intérêts, notamment anglais, le concernant. Valentin Rongier et Cengiz Ünder peuvent aussi représenter de potentielles plus-values, mais il faudra être convaincant pour les arracher à l'OM cet été. Et bien sûr, l'OM continue de tester le marché pour Jordan Amavi et Nemanja Radonjic, sans succès pour l'instant.