Mercato OM : pourquoi prêter Aké peut être bénéfique

Marley Aké devrait être prêté si l'OM parvient à lui trouver un projet intéressant. La préférence du club irait vers la Ligue 2.

Publié le 10/01/2021 à 18:00

Son entrée en jeu fut compliquée à Dijon, avec de nombreux ballons perdus et des difficultés à se situer. Marley Aké n'est pas parvenu à faire jaillir l'étincelle dans un match terne, où finalement, seul Nemanja Radonjic aura su se mettre en évidence, mais avec beaucoup de maladresse. Le jeune Aké n'est pas encore l'impact player que l'on a tous cru voir naître à Lille la saison dernière, où il aura été à l'origine du but victorieux de Dario Benedetto avec une jolie action ponctuée d'un bon dribble et d'un changement d'aile salvateur. C'est l'une des seules actions de classe de la part du natif de Béziers et c'est trop peu. S'il n'a jamais été titulaire, André Villas-Boas lui a quand même donné du temps de jeu depuis sa prise de fonction, avec 26 entrées en jeu pour un total de près de 400 minutes de jeu. Certes, ce ne sont que des bouts de match, mais on est en droit d'attendre mieux qu'un bilan de zéro but et zéro passe décisive.

52 fois sur le banc d'affilée

Débarqué dans l'équipe en même temps qu'Isaac Lihadji en sortait parce qu'il ne voulait pas signer son premier contrat pro avec l'OM, Marley Aké, lui, est un bon jeune du club qui a déjà signé son deuxième contrat avec l'OM cet été. Il est désormais lié à l'effectif pro jusqu'en 2024. Dans un effectif qui comte beaucoup de joueurs offensifs avec Thauvin, Payet, Benedetto, Germain, Radonjic ou encore Luis Henrique, il aura bien du mal à se faire une place dans le onze, lui qui n'a pas été une seule fois en dehors des feuilles de match de l'OM depuis sa première fois dans le groupe, le 15 septembre 2019, ce qui est déjà une performance.

Suivre l'exemple d'André Ayew

Mais il lui faudrait désormais acquérir de l'expérience afin de revenir plus fort. Un prêt est à l'étude pour cette 2e partie de saison. D'autres sont passés par là avant lui et en sont sortis grandis, voire transfigurés, comme André Ayew après son prêt à Arles-Avignon ou Cédric Carrasso après ces cessions provisoires à Crystal Palace et surtout Guingamp. Si un prêt est en général le début de la fin, ce n'est donc pas toujours une fatalité. C'est aussi l'avis d'André Villas-Boas, qui espère trouver un prêt pour Aké d'ici à la fin du mercato : "On a parlé avec ces deux joueurs (Aké et Lucas Perrin, ndlr). On s'était dit que s'ils n'avaient pas trop de temps de jeu en janvier, on pourrait penser à des cessions pour leur en donner. On pense à ça, on n'est pas trop pressé parce que ce sont deux bons joueurs dont on pense qu'ils ont un futur à l'OM. On est intéressés à trouver des choses intéressantes pour eux, si on les prête, on veut qu'ils jouent beaucoup". Selon nos informations, l'OM s'active donc pour trouver à Marley Aké un challenge sportif intéressant, de préférence en Ligue 2. Autrement, un club qui lui permettra de jouer régulièrement et de progresser, avant de revenir à l'OM cet été.