Découvrez le nouveau Phocéen Accès à la beta

Mercato OM : Ivan Ilic, le niveau au-dessus

L'OM est proche de faire signer le milieu serbe du Hellas Vérone. Un joli coup qui prouve que le club olympien monte en gamme.

Publié le 24/01/2023 à 01:00

Avec Pablo Longoria à sa tête, l'OM ne cesse de progresser sur bien des aspects. Déjà en termes de résultats, mais aussi en qualité de jeu, avec tout d'abord l'arrivée de Jorge Sampaoli, puis celle d'Igor Tudor l'été dernier. Mais ce n'est pas tout, car le club continue aussi sa montée en gamme avec des recrutements qui tranchent sérieusement avec ce qu'il se faisait jusque-là. Pas de dépenses spectaculaires, mais des arrivées toujours bien senties, que ce soit en prêts ou en transferts définitifs. Pour ne parler que de cette saison, on constate l'apport évident des Mbemba, Gigot, Bailly, Veretout ou encore Sanchez, sans parler des options levées sur Guendouzi et Ünder. Mais Longoria ne compte pas s'arrêter sur sa lancée, et on le voit cet hiver avec l'offensive sur Malinovskyi, et donc la belle surprise de dimanche soir avec l'annonce d'un accord avec Ivan Ilic (21 ans).

Une classe et un relâchement évidents balle au pied, et un sens du jeu vers l'avant qui transpire

Une opération menée, comme souvent, dans une grande discrétion, et qui devrait aboutir sur un transfert en juin prochain entre 15 et 18 M€, selon le journaliste italien Fabrizio Romano. Une somme certes conséquente, mais qui ressemble quand même à coup de maître, quand on sait la cote du jeune milieu axial serbe chez les recruteurs. Il faut dire que l'ancien de l'Etoile Rouge coche toutes les cases à son poste, avec une classe et un relâchement évidents balle au pied, et un sens du jeu vers l'avant qui transpire, tant avec le Hellas Vérone qu'avec la sélection serbe. Le Hellas où Igor Tudor avait fait d'Ivan Ilic l'un de ses joueurs-clés, et il est évident que le Croate est pour beaucoup dans sa probable venue. De plus, si elle se concrétise, l'OM prendra encore un peu plus cet accent italien développé au pas de charge par le duo Longoria-Ribalta, tant dans le recrutement que dans la philosophie de travail.

Son nom est cité pour le Torino, la Lazio, et même le PSG il y a quelques mois

Mais pour revenir au talent précoce d'Ivan Ilic, qui n'a que 21 ans, il a été repéré très tôt avec une arrivée chez les jeunes de Manchester City à seulement 16 ans en juillet 2017. Un recrutement parmi tant d'autres dans ce qu'était l'usine à jeunes des Citizens à l'époque. Dès lors, City l'a prêté un peu partout en Europe, jusqu'à ce qu'Ilic trouve son vrai cocon au Hellas Vérone, où il évolue depuis septembre 2020. C'est donc en Serie A qu'il est devenu un vrai footballeur professionnel, et surtout un footballeur qui compte aujourd'hui en Italie et sur la scène internationale avec la Serbie. Vérone qui l'a acheté définitivement pour 7,5 M€ et qui va donc réaliser une jolie culbute. Depuis, son nom est cité pour le Torino, la Lazio, et même le PSG il y a quelques mois. C'est dire si son potentiel est immense, et cela explique que Longoria manoeuvre depuis des semaines comme un Sioux pour l'attraper. Visiblement c'est presque fait et on ne peut, encore une fois, que s'en féliciter.