Mercato OM : comment analyser ces rumeurs de départ d'Alvaro ?

Des rumeurs insistantes donnent le défenseur espagnol de l'OM partant cet hiver. À l'étranger, mais aussi et surtout en Ligue 1.

Publié le 11/01/2022 à 01:00

Alvaro à Strasbourg, Alvaro à Bordeaux, Alvaro de retour en Liga... Depuis une dizaine de jours, la petite musique d'un départ du défenseur central espagnol de l'OM sonne à nos oreilles à intervalles réguliers. A tel point que l'intéressé lui-même s'en est amusé sur son compte Twitter, laissant entendre que ces bruits n'avaient aucun sens. Mais, partant du principe qu'il n'y a pas (souvent) de fumée sans feu, on peut légitimement imaginer que l'idée trotte dans la tête des dirigeants olympiens.

Récemment prolongé jusqu'en juin 2024, l'Espagnol n'est plus titulaire, et son salaire pèse lourd

Pourquoi ? Déjà parce que l'OM doit vendre cet hiver, ou du moins tenter de soulager sa masse salariale en laissant partir des joueurs. C'était le cas récemment avec Jordan Amavi et son prêt à Nice, et cela pourrait bien continuer dans les jours et les semaines à venir. Le cas d'Amavi est d'ailleurs intéressant, parce qu'il ressemble justement à celui d'Alvaro. Récemment prolongé jusqu'en juin 2024, l'Espagnol dispose d'un salaire mensuel important (estimé autour de 250 000 euros brut). Problème : il n'est plus titulaire, et ses émoluments vont poser d'autant plus lourd dans des comptes olympiens déjà bien fatigués.

Il se retrouve aujourd'hui en bas de la liste des préférences de Jorge Sampaoli pour son axe défensif

De plus, Alvaro vient d'avoir 32 ans, et l'idée d'avoir scellé sa destinée à l'OM sur une aussi longue période fait peut-être dire aux dirigeants qu'ils n'ont pas été des plus inspirés ce jour-là. Un peu comme avec Amavi. Facile à dire aujourd'hui, bien sûr, mais ils sont bien placés pour savoir que tout va très vite dans le football. Y compris un Alvaro qui était le fer de lance de la défense olympienne il n'y a pas si longtemps que ça, et se retrouve aujourd'hui en bas de la liste des préférences de Jorge Sampaoli pour son axe défensif. Bien sûr, comme pour tant de dossiers compliqués ces dernières années, le dernier mot reviendra au joueur. Et à l'OM, on sait que ces derniers, titulaires ou pas, vont généralement au bout de leur contrat. À Alvaro de savoir s'il veut redevenir un titulaire, et surtout sous quel maillot...