OM Actualités Foot de l’Olympique de Marseille
Moumbagna : "Si vous regardez la vidéo, vous voyez qu'il y a un contact"
InterviewPublié le 10/02 à 10:48

Moumbagna : "Si vous regardez la vidéo, vous voyez qu'il y a un contact"

La réaction de Faris Moumbagna suite au match nul de l'OM contre Metz (1-1).

On suppose qu'une fois de plus, il y a beaucoup de déceptions après ce résultat. On a l'impression que l'OM n'arrive pas à s'en sortir en ce moment. Bon, toi, c'est ton deuxième match, il n'y a pas de problème. Mais bon, c'est une période qui ne sourit pas du tout à l'Olympique de Marseille.

Faris Moumbagna : Oui, après c'est tous ensemble. Je veux juste arriver, on doit tout donner sur le terrain. On l'a fait aujourd'hui, on a poussé. Mais malheureusement, ce n'est pas le résultat qu'on attendait à la fin du match.

Au moment où vous ouvrez le score en infériorité numérique, vous vous dites que ça y est, vous êtes lancé sur orbite ?

F.M : Après, on a ce sentiment de boost. Ensuite, on se dit qu'il faut tout donner jusqu'à la fin. Et ensuite, on prend un but, malheureusement. Voilà, il faut juste garder la tête haute, continuer à travailler, parce qu'on a montré de bonnes choses aujourd'hui. Et il y a des matchs qui arrivent, il va falloir avoir la même détermination, tout donner. Et le résultat va venir après.

Raconte-nous un peu ton but. Quelques secondes avant, tu as cette tête où tu vas de bon cœur, cette tête plongeante passe de peu à côté, mais tu ne te décourages pas. Il y a ce centre en retrait et tu es là.

F.M : Après le but, ce soir, ce n'est pas la chose la plus importante. J'aurais aimé ne pas marquer et que l'on prenne les trois points. C'était le plus important ce soir. Après, il faut continuer à travailler, on ne baisse pas les bras, et le reste va venir.

Tu dois être content de marquer malgré tout ? 

F.M : Ça fait du bien de le marquer et d'aider l'équipe. Après, si on ne prend pas les 3 points, ça ne sert à rien.

C'était quoi l'ambiance dans le vestiaire ?

F.M : Un sentiment de... pas de déception non plus. Après, on a senti sur le terrain qu'on a tout donné. On s'est dit qu'il fallait continuer dans la même lancée. Il faudra faire la même chose et après, le résultat va suivre derrière.

Il y a de l'inquiétude?

F.M : Pas d'inquiétude, pas d'inquiétude. On continue de pousser. Et voilà, si après le résultat ça vient, on parlera plus d'inquiétude. Et voilà, il faut juste croire jusqu'à la fin.

C'est dur quand même parce que, comme on dit, vous avez fait votre match, vous mouillez le maillot, vous jouez une heure, un, deux mois et tout, vous marquez et ainsi de suite et à la fin il y a quand même le public qui siffle. On vous attendait sur un état d'esprit, il est là, mais l'OM ne gagne toujours pas. 

F.M : C'est difficile, après, il faut rester sur, comme je dis, le même état d'esprit. Il ne faut pas baisser les bras. Après, ils attendent la victoire, c'est obligé. Mais voilà, nous, on continue de pousser sur le terrain. Il y a les réalités du terrain. Après, il y aura un déclic finalement si on continue sur cette lancée. Donc voilà, il faut juste rester positif.

Est-ce que tu peux nous parler du duel qu'il y a dans la surface en fin de première mi-temps ? On a l'impression qu'il y a vraiment un contact dans la surface de réparation. Comment tu l'as vécu ça ?

F.M : Oui, il y a un contact. Si vous regardez la vidéo, vous voyez qu'il y a un contact clairement. Après moi, je ne peux pas dire grand-chose là-dessus. Et voilà, il faut juste regarder la vidéo.

Recommandé pour vous
Loading...