Huard prévient l'OM avant la venue de Bordeaux

L'ancien gardien olympien et bordelais décrypte le choc de dimanche.

Publié le 06/12/2019 à 01:00

Les chocs se succèdent pour les Olympiens face à des adversaires installés sur le podium. Après en avoir éjecté le SCO Angers mardi dernier, l'OM devra s'occuper des Girondins de Bordeaux ce dimanche, actuels troisièmes de L1 à cinq points des Marseillais. Un paradoxe pour un club qui va bien sur le terrain, mais très mal dans les bureaux et en tribunes. Pour analyser tout cela, Le Phocéen a fait appel à Gaëtan Huard, qui a marqué l'histoire des deux clubs au poste de gardien de but au début des années 90. L'homme de terrain de BeIN Sport a vu tous les matches de Bordeaux cette saison, et il prévient l'OM, car en dépit de sa grande forme, les Girondins devraient lui donner du fil à retordre. Interview :

Que se passe-t-il à Bordeaux actuellement ?

Gaëtan Huard : "Le club est désormais sous le contrôle total de King Street, qui est un fonds d'investissement. Il y a eu de gros chamboulements au niveau de la direction et ça part un peu dans tous les sens, ce qui ne plait pas aux supporters. L'actionnaire souhaite évidemment faire des bénéfices, car il a investi 100 M€, et les fans craignent de nombreux départs en fin de saison, puisque les joueurs sont en train de s'illustrer. Tout cela grâce au travail de Paulo Sousa et son staff, qui sont très exigeants. C'est vraiment dommage".

Sportivement, comment Bordeaux a-t-il su se redresser à ce point ?

GH : "Déjà, l'effectif a beaucoup bougé et on découvre des joueurs très intéressants. Je pense au jeune attaquant anglais Josh Maja, qui vient d'inscrire un triplé contre Nîmes. Il y a aussi l'ailier coréen Hwang qui est très bon, ou encore Nicolas De Préville qui revient très fort. Mais, je pense avant tout à Paulo Sousa qui accomplit un boulot remarquable. Ce fut compliqué au départ, car on se demandait où il voulait aller. Mais, il a réussi à imposer cette saison son système et sa discipline. Il est intransigeant, c'est même le douzième homme au bord du terrain. Il ne lâche pas ses joueurs et ils adhèrent totalement".

Justement, quel est son système ?

GH : "C'est un 3-4-3 avec une charnière centrale très forte dirigée par Laurent Koscielny. Les latéraux effectuent un gros travail de piston et repartent de derrière avec des passes courtes. Même chose au milieu avec Otavio qui est un formidable récupérateur. Enfin, devant, il y a toujours des solutions avec beaucoup de joueurs dans la surface adverse. Ils sont très compliqués à jouer, et l'OM va s'en apercevoir. Je pense vraiment qu'ils ont les moyens de poser beaucoup de problèmes au Vélodrome".

Comment vois-tu l'OM et son parcours cette saison ?

GH : "Tu sens une âme dans cette équipe, avec un Villas-Boas qui dégage vraiment quelque chose. J'aime beaucoup Benedetto qui est un gros travailleur pour l'équipe, à l'image d'un Cavani. Rongier aussi, qui répond présent à l'image des autres recrues. Enfin, il y a le retour de Mandanda au plus haut niveau, que j'avais annoncé dès le début de la saison. L'OM est une équipe vraiment intéressante à suivre et je comprends que les supporters soient satisfaits. Ce sera une superbe affiche avec ce match Villas-Boas - Paulo Sousa, mais je répète qu'il va falloir se méfier de Bordeaux".