OM Actualités Foot de l’Olympique de Marseille
Harit raconte les dessous du but d’Aubameyang
InterviewPublié le 01/12 à 01:23

Harit raconte les dessous du but d’Aubameyang

En marge de la victoire de l'OM contre l'Ajax ce jeudi (4-3), Amine Harit a expliqué l'origine du superbe retourné acrobatique de Pierre-Emerick Aubameyang.

Comment analysez-vous cette victoire ?

Amine Harit : "Pour moi, c'est encore meilleur de gagner de cette manière plutôt que 3-0, notamment au vu de la physionomie de la rencontre. C'était un match complètement fou."

Comment avez-vous géré le fait d'être rattrapé trois fois durant le match ?

Amine Harit : "À chaque fois, nous parvenions à marquer et ils revenaient au score. J'avais l'impression de revivre le match aller dans l'autre sens. L'important, c'est la victoire, c'est la qualification. Il reste un dernier match pour assurer cette première place mais elle fait du bien aux têtes, celle-là."

Aubameyang a inscrit un but exceptionnel au retour des vestiaires ! Comment avez-vous réagi ?

Amine Harit : "Franchement, c'est un but de malade, un but d'un très grand attaquant, ce qu'il est. C'est quelque chose dont nous avions parlé tous les deux en plus. Quand on centre fort, premier poteau ou en retrait, nous avions discuté des possibilités, lui et moi, et c'est ce qui s'est passé sur la passe. Je vois qu'il est un peu seul au deuxième poteau. Il peut nous apporter pour la suite."

Est-ce que cette rencontre peut servir de déclic ?

Amine Harit : "Honnêtement, c'est un match qui devrait faire du bien à la tête. Cette victoire nous permet de nous dire qu'on est capable de gagner des matchs. On avait l'impression que ça ne tournait jamais en notre faveur, malgré tous nos efforts. Ce soir, ça nous réussit. Il faut s'appuyer sur ce genre de match. Nous faisons un super parcours dans un groupe qui était annoncé comme très compliqué. Il faut réussir à faire ce que nous faisons en Europa League depuis le début de cette campagne en championnat. Il n'y a pas de raison de ne pas gagner des matchs si nous arrivons à être bons dans les deux surfaces, parce que ce soir, nous avons réussi à marquer des buts. Il va falloir que nous soyons un peu plus solides défensivement et évitions d'encaisser des buts sur des erreurs individuelles."

Est-ce que dans tes sensations avec le ballon et dans ton jeu, tu ressens le contrecoup de ta blessure ?

Amine Harit : "Depuis quelques matchs, c'est un peu plus compliqué de répéter les efforts. Le contrecoup est davantage dans la tête. Quand c'est compliqué mentalement, c'est difficile pour les jambes de suivre. L'important pour moi, c'est le collectif. Il y avait beaucoup de fatigue mentale, et sur le terrain, c'est tout de suite plus difficile. J'ai réussi à offrir une passe décisive à Auba ce soir et avec en plus la victoire au bout. Honnêtement, ma performance individuelle passe au dixième plan ce soir. L'important était de gagner. Si j'ai pu aider l'équipe par une passe décisive, c'est le plus important. On va essayer de récupérer pour être au top dimanche."

Cette saison, le Vélodrome est une force pour l'OM. C'est à l'extérieur qu'il faut aller chercher des points maintenant ?

Amine Harit : "Depuis le début de la saison, nous n'avons toujours pas concédé de défaite à domicile. Nous voulons que notre stade soit un endroit difficile à conquérir, difficile à prendre des points. Depuis le début de la saison, nous sommes performants, même s'il y a des matchs où nous aurions dû prendre plus de points. Nous allons nous appuyer sur notre public et sur la force qui se dégage de ce stade pour engranger le plus de points possible en championnat. Ce match est terminé. Nous allons profiter un peu durant les prochaines heures et nous remettre directement au boulot, car nous n'avons pas le temps de savourer, malheureusement."

Vous avez gagné avec la manière. Certains joueurs ont paru libérés ce soir. Qu'en as-tu pensé ?

Amine Harit : "C'est un match sur lequel il va falloir s'appuyer pour la confiance du groupe, pour la confiance de tout le monde. Il faut capitaliser sur ce que nous avons bien fait offensivement. Aujourd'hui, nous sommes deuxièmes avec 8 points, donc un peu moins de pression, entre guillemets. Nous savons qu'il va falloir prendre des points très rapidement en championnat, et ce dès dimanche. Nous allons nous appuyer sur ce genre de performances tout en restant lucides et en oubliant ce qu'il s'est passé par le passé en Ligue 1."