Halilhodzic: "Nagatomo, c'est cadeau pour l'OM"

Pour Le Phocéen, l'ancien sélectionneur du Japon dresse le portrait du nouveau latéral gauche de l'OM.

Publié le 12/09/2020 à 15:00

Avec 122 sélections au compteur - et ce n'est pas terminé - le nouveau latéral gauche de l'OM Yuto Nagatomo est une légende des Blue Samourais, l'équipe nationale du Japon. Une sélection dirigée durant trois années (entre 2015 et 2018) par "Coach Vahid" Halilhodzic, qui avait fait de l'ancien joueur de l'Inter Milan l'un de ses joueurs de base et qui ne l'a jamais regretté. Il faut dire que le comportement et la mentalité de Nagatomo sont loués par tous les techniciens qui l'ont eu sous ses ordres, et c'est le cas de l'actuel sélectionneur du Maroc qui décrit avec affection pour Le Phocéen les nombreuses qualités du néo-Olympien. Interview :

Vahid, comment pouvez-vous nous présenter Yuto Nagatomo ?

Vahid Halilhodzic : "C'est un droitier qui joue à gauche, mais qui peut utiliser ses deux pieds indifféremment. Il a un volume de déplacements énorme, car il est très affuté physiquement grâce à un professionnalisme exceptionnel. Un peu comme Sakai que vous connaissez déjà. Yuto est un équipier exemplaire et il vous donnera un bon coup de main. Un vrai contre-attaquant qui crée des décalages sur son côté et participe à l'animation offensive. Ses caractéristiques font qu'il peut manquer un peu de rigueur défensive, mais il donne toujours 100 % de ce qu'il a".

Comme toutes les personnes qui l'ont côtoyé, vous insistez sur son professionnalisme...

VH : "Il est exemplaire au niveau de son hygiène de vie. Il sait ce qu'il doit manger le matin, le midi et le soir. Ça explique son état physique exceptionnel. Le soir, il monte très tôt dans sa chambre pour s'étirer une demi-heure avant de dormir. Il ne joue pas à la PlayStation toute la nuit, lui (rires). J'ai rarement vu une exemplarité pareille".

On peut se poser des questions sur son niveau de performances, lui qui vient de fêter ses 34 ans ?

VH : "Je ne l'ai pas vu jouer la saison dernière, mais compte tenu de ce que je vous ai dit, je suis sûr que son niveau est tout à fait satisfaisant pour jouer en Ligue 1. Avec un joueur comme lui, on ne peut pas se tromper, car on sait qu'il va donner le maximum. Sur le côté humain et sportif, il va beaucoup apporter à ses coéquipiers et au club".

C'était un de vos leaders en sélection japonaise ?

VH : "Il était l'un de mes hommes de base, même si au Japon, on ne parle pas de leaders. Chacun fait son boulot, c'est d'ailleurs ce qui m'a un peu manqué là-bas, car j'aurais bien aimé avoir deux ou trois garçons qui gueulent sur le terrain. Mais, ce n'est pas dans leur mentalité. Yuto pousse les autres par son comportement. C'est vraiment un garçon que j'ai adoré, comme Hiroki".

À vous écouter, on a l'impression que l'OM a fait une bonne affaire avec lui ?

VH : "Je crois que vous l'avez recruté gratuitement, non ? Alors, c'est un cadeau pour l'OM. Attention, je ne dis pas que c'est Messi ou Ronaldo, mais avec lui, vous ne pouvez pas vous tromper. Il n'est pas venu pour profiter du soleil de Marseille et des calanques, il va tout donner pour son club".