Alvaro : "Villas-Boas est la meilleure personne que j'ai connue dans le foot"

Alvaro rend un bel hommage à son ancien coach André Villas-Boas et revient sur la faillite du début de saison.

Publié le 22/05/2021 à 14:08

Alvaro Gonzalez a donné une interview de deux pages au journal L'Equipe. Dans celle-ci, il revient sur l'année et demie passée avec André Villas-Boas à la tête du club. Après une saison passée parfaite qui s'est conclue par une deuxième place nette, en dépit de l'arrêt du championnat à cause de la pandémie, la saison actuelle fut plus difficile avec un effondrement total au mois de janvier, consécutif à un début de saison poussif dans le jeu, qui a entraîné indirectement le départ du coach portugais.

Dans le quotidien sportif, Alvaro Gonzalez évoque AVB : "L'an dernier, on a passé des moments très beaux, les meilleurs de ma carrière. (...) Et là tu te retrouves à jouer la Ligue des Champions dans un Vélodrome vide, c'est très difficile. Je me souviens mieux du premier match amical que j'ai joué ici contre Naples que des matchs de Ligue des Champions. André avait une super relation avec l'équipe. Mais on ne trouvait plus la motivation. (...) André n'avait perdu la confiance de personne mais il n'est pas parvenu à retrouver la bonne mentalité dans le groupe. Mais c'est un mec exceptionnel, pour moi la meilleure personne que j'ai connue dans ce milieu".

Au lendemain de la conclusion du mercato d'hiver, André Villas-Boas avait expliqué avoir posé sa démission. Une décision liée à l'arrivée d'Olivier Ntcham, un joueur qu'il ne voulait pas : "On a fini le mercato avec un joueur qu'on a signé. C'est une décision qui n'est pas prise par moi, je n'ai rien à voir avec ça, je l'ai apprise ce matin par la presse. J'avais dit non à ce joueur, il n'était pas dans notre liste, j'ai présenté ma démission à cause de ça. De ne pas être au courant de tout ça... j'ai présenté ma démission à la direction, qui n'a pas donné de retour pour l'instant, je ne veux pas l'argent de l'OM, je veux partir par rapport à la politique sportive, je ne peux pas accepter ça parce que ce club a déjà vécu deux ou trois ans de n'importe quoi dans les transferts, je suis focalisé sur le match à Lens qui joue un magnifique footballJe ne veux rien de l'argent de l'OM et de Frank, je veux seulement partir à cause d'une différence de point de vue sur la politique sportive. Je ne peux accepter ça. La direction ne m'a pas encore répondu. Même sur le départ de Nemanja (Radonjic), je n'ai été informé que dans la soirée. La direction m'a demandé un peu de temps, je peux les aider pour ça, j'ai beaucoup de respect pour Franck. J'attends une réponse, si c'est non, on continue. Je suis lié par un contrat, je suis toujours responsable des résultats". Il sera ensuite mis à pied par Jacques-Henri Eyraud et remplacé au pied levé par Nasser Larguet, avant de voir sa demande acceptée par le nouveau président Pablo Longoria et le propriétaire Frank McCourt.