OM : qui pour remplacer Alvaro en défense à Brest ?

Testé positif au Covid-19, le défenseur espagnol sera absent en Bretagne, si le match est maintenu.

Publié le 27/08/2020 à 12:00

Alors qu'on ne sait pas encore si le match Brest-OM de dimanche sera maintenu (2e journée de Ligue 1), André Villas-Boas travaille pour préparer cette rencontre avec toutes les incertitudes qui tournent autour. Des certitudes également, puisque le coach portugais sait qu'il devra se passer de certains joueurs testés positifs au Covid-19. Parmi eux, un cas préoccupant, puisque l'OM devra faire l'impasse sur Alvaro Gonzalez, titulaire indiscutable de la charnière centrale olympienne aux côtés de Duje Caleta-Car. Évidemment, AVB compte plusieurs centraux de rechange dans son effectif avec Leonardo Balerdi et Lucas Perrin, mais remplacer son pilier espagnol sera certainement l'interrogation la plus profonde au moment de constituer son onze de départ dans le Finistère.

L'occasion de découvrir le vrai niveau de Balerdi, mais...

Si l'on tente d'établir une hiérarchie des défenseurs centraux à l'OM en l'absence des habituels titulaires, on pense en premier lieu à Leonardo Balerdi. Arrivé cet été en prêt en provenance du Borussia Dortmund, le jeune argentin (21 ans) fait figure de candidat naturel, d'autant qu'André Villas-Boas le suit depuis un an et qu'il en a fait l'une de ses priorités lors de ce mercato. Avec sa grande taille et son sens de la relance affirmé, l'international argentin a fait plutôt bonne impression lors des matches amicaux. Mais, son absence de références au plus haut niveau en Bundesliga ajoutée à un temps d'adaptation nécessaire à ce poste où les automatismes collectifs sont nécessaires peuvent constituer un frein pour dimanche. Le cas de Lucas Perrin est un peu différent, dans le sens où, en dépit d'une connaissance parfaite de ses coéquipiers, le jeune Marseillais reste théoriquement un deuxième, voire un troisième recours, derrière Balerdi. Si la place devait se jouer entre ces deux-là, on pencherait donc plutôt pour l'Argentin.

Pas de prise de risque avec le retour de Kamara en charnière

Reste que ces deux solutions constituent tout de même un risque pour Villas-Boas, même si ce dernier n'a jamais hésité à faire confiance à des jeunes la saison dernière. Si le Portugais souhaite se rassurer pour la première de l'équipe en Ligue 1, notamment à l'extérieur, il peut donc être tenté... de ne rien tenter, en optant pour une solution naturelle et bien plus porteuse de garanties que les deux précédentes. Elle s'appelle tout simplement Bouba Kamara, qui se fera un plaisir de descendre d'un cran au poste qu'il apprécie le plus. En effet, son association avec Duje Caleta-Car ne fait pas débat et permettrait à Villas-Boas de limiter les risques lors d'une première forcément incertaine. Dans ce cas, le Portugais n'aurait aucun mal à trouver un milieu pour combler le manque un cran plus haut. C'est la formule qui semble, si ce n'est la plus probable, au moins la plus envisageable. Mais, encore une fois, avant d'établir une feuille de match, il faudra être sûr de le jouer...