OM Actualités Foot de l’Olympique de Marseille
Autour de l'OM

OM : Quel avenir pour Faris Moumbagna ?

Par la rédaction du Phocéen

Publié le 13/06/2024 à 01:00

OM : Quel avenir pour Faris Moumbagna ?OM : Quel avenir pour Faris Moumbagna ?

Faris Moumbagna, arrivé en provenance de Bodø/Glimt pour 8 millions d'euros, est loin de faire l'unanimité. L'international Camerounais est passé sur le gril du Phocéen, comme vous pouvez le voir en vidéo.

Méconnu lorsqu'il débarque avec surprise en provence de Bodo Glimt à Marseille cet hiver, Faris Moumbagna intrigue toujours autant. Pas épargné par les critiques depuis son arrivée dans la cité phocéenne, il a su malgré tout se rendre utile par moment.

 

Une arrivée qui a fait parler

Loin de la tranquillité de la Norvège, où il avait brillé pour Bodo Glimt en inscrivant 23 buts en une quarantaine d'apparitions, Faris Moumbagna a rapidement découvert la pression médiatique et populaire qui règne autour de l'OM. Ses statistiques impressionnantes chez La Horde Jaune avaient poussé la direction olympienne à débourser près de 8 millions d'euros pour s'attacher ses services. Encore à la CAN avec le Cameroun, certains médias se sont déjà réjouis de le critiquer sans réellement connaître sa valeur et avant même de l'avoir vu à l'œuvre. Et les premières impressions du néo-olympien furent plutôt bonnes. Pour sa première titularisation à l'OM et son baptême du feu au Vélodrome, il a inscrit son premier but sous ses nouvelles couleurs contre Metz en coupant astucieusement un centre de Quentin Merlin. Son aventure phocéenne partait plutôt bien, d'autant plus que l'entraîneur en place à ce moment-là, Gennaro Gattuso, semblait lui faire confiance. Après Metz, il a enchaîné une seconde titularisation d'affilée en Europa League, cette fois-ci contre le Shakhtar, puis contre Brest. Malheureusement pour l'international camerounais, Gattuso a été limogé après une nouvelle déconvenue au stade Francis-Le Blé. Malgré une première titularisation encore convaincante sous les ordres de Gasset lors du match retour contre Donetsk, où ses qualités mais aussi ses défauts ont un peu plus éclaté au grand jour, il est sorti peu à peu du onze.

INFOGRAPHIE FARIS MOUMBAGNA.png (838 KB)

Moumbagna n'est pas encore tout à fait au niveau

En effet, après ce 16e de finale d'Europa League, Moumbagna n'a connu que 4 titularisations sur ses 15 apparitions. Malgré ce faible temps de jeu, il parvient à se montrer décisif de temps en temps, comme à Clermont par exemple, où en sortie de banc, il réalise une passe décisive et inscrit le 5e but d'un succès 5-1 de son équipe. Puis évidemment, il restera comme l'une des figures de ce match, inscrit dans la légende des soirées européennes de l'OM tant le scénario était ubuesque, contre Benfica en quart de finale retour d'Europa League. En inscrivant l'unique but de ce match d'une tête rageuse, il avait permis à l'OM de filer aux tirs au but, et puis on connaît tous la suite. Il marquera aussi l'un des plus beaux buts, si ce n'est le plus beau, contre Toulouse. Malgré ces réalisations parfois importantes, il n'a jamais réellement convaincu Jean-Louis Gasset, sûrement trop emprunté techniquement à son goût et pas toujours au point tactiquement pour l'instant. Dans une mission commando et avec un enchaînement fou des matchs, le coach de l'OM a regretté de ne pas pouvoir plus l'aider sur ses premiers mois et le faire progresser. Un joueur ultra-physique, fiable, adroit devant le but, mais qui n'a pour l'heure pas le niveau technique et la science tactique pour être un titulaire indiscutable à l'OM, voilà en l'état le résumé que l'on peut faire de Faris Moumbagna sur ses débuts en ciel et blanc. Mais aujourd'hui traumatisé par l'agression dont il a été victime, il pourrait déjà quitter l'OM sans avoir eu le temps de convaincre tout le monde.

Note moyenne sur Le Phocéen : 4.64 / 10