OM : ne faisons plus du neuf avec du vieux

Le Phocéen s'interroge sur l'intérêt d'accorder encore du temps de jeu à certains joueurs en cette fin de saison. Vous aussi, à la fin de notre article, dites-nous qui vous ne souhaitez plus voir sous le maillot olympien !

Publié le 22/02/2021 à 01:00

Le match nul de l'OM à Nantes samedi (1-1) en a déçu plus d'un. D'abord, parce que lors du match précédent, beaucoup avaient salué à la fois la belle performance des Marseillais (3-2 contre Nice) mais aussi le chemin emprunté par Nasser Larguet qui, en titularisant Luis Henrique, Khaoui ou Dieng, a voulu apporter du sang neuf à une équipe qui ronronne depuis de longs mois. Face aux Canaris, les choix du coach olympien ont viré de bord assez vite et si l'on souhaite du renouveau en ce qui concerne la direction de l'OM, il n'est pas interdit d'en demander autant concernant les joueurs.

Ceux que l'on ne souhaite plus voir

Si Bamba Dieng ou Luis Henrique se sont rapidement trouvés piégés par le bloc bas des Nantais, on ne peut pas dire que les changements effectués par Larguet ont réellement changé la donne. Au contraire même, avec Valère Germain en pointe, l'OM n'a pas amélioré ni son jeu ni son agressivité offensive. L'ex-Monégasque en est à sa 4eme saison sous le maillot olympien et on a pu constater maintes fois qu'il n'est pas l'attaquant qui fera peser le danger dans les surfaces adverses (en vidéo, retrouvez par exemple les débats sur les performances de Germain sous les couleurs olympiennes). En fin de contrat dans 4 mois, il serait temps de définitivement passer à autre chose le concernant. Le constat vaut aussi pour Michaël Cuisance, entré en jeu alors qu'on sait le joueur au fond du trou, l'ex du Bayern n'a, sans surprise, rien apporté à son équipe et le nouvel arrivant Olivier Ntcham a dû se demander pourquoi il s'était échauffé quelques minutes plus tôt. Dans cet ordre d'idée, même si Florian Thauvin était blessé et donc absent, est-il vraiment indispensable de l'imaginer comme un leader offensif en cette fin de saison, alors qu'un départ en juin prochain se dessine ? La situation est encore différente pour Jordan Amavi : en fin de contrat lui aussi, il reste la principale option au poste de latéral gauche, surtout en cas de blessure de Yuto Nagatomo qui assure l'intérim depuis plusieurs semaines.

Ceux pour qui les questions sont légitimes

Evidemment, les envies de renouveau impliquent parfois de tirer un trait sur les historiques. A ce petit jeu, les performances actuelles de Steve Mandanda tombent assez mal. Alors qu'il est sur le point de boucler sa 14e saison avec l'OM, il n'est pas offensant de se demander s'il représente réellement l'envie de sang neuf qui monte chez les supporters. La sentence du moment n'a rien de définitive, le capitaine olympien ayant prouvé par le passé sa capacité à savoir revenir au top niveau, alors que beaucoup le pensaient sur le déclin. Une situation qui n'est pas sans rappeler celle de Dimitri Payet. Il s'agit pour le Réunionnais de sa 6e saison sous le maillot marseillais et si son apport est loin d'être négligeable quand il est positionné en numéro 10 (et motivé), le débat a le droit de rester ouvert concernant un joueur autant surdoué qu'irrégulier. Enfin, si Hiroki Sakai a longtemps été au rendez-vous et qu'il n'est jamais agréable de critiquer un joueur qui donne tout ce qu'il peut, le Samouraï boucle sa 5eme saison à l'OM et l'arrivée de Pol Lirola ne semble souffrir d'aucune contestation. Si l'OM veut se réinventer, charge à eux de retrouver le niveau qui fera que l'on aura toujours envie de les voir porter ou accompagner l'Olympique de Marseille de demain.