OM Actualités Foot de l’Olympique de Marseille
OM-Lyon : Pierre Sage reconnaît l'impuissance de son équipe
Autour de l'OMPublié le 07/12 à 09:45

OM-Lyon : Pierre Sage reconnaît l'impuissance de son équipe

La réaction du coach lyonnais, Pierre Sage, après la défaite contre l'OM (3-0).

Il a fallu cinq minutes pour se rendre compte que Lyon n'y arriverait pas ce soir. Quelle est votre explication ?

Pierre Sage :  Effectivement le début du match ne nous a pas permis de renouveler ce qu'on avait mis en place contre Lens. Donc aujourd'hui le jeu n'était pas à la hauteur de l'intensité imposée par notre adversaire. Au même titre, on a rencontré des problèmes tactiques dans ce match qu'on a eu du mal à résoudre sur la première mi-temps, notamment sur notre côté droit. Le changement d'organisation à la mi-temps a régulé un peu cette chose là. Il aurait pu aussi nous permettre de reprendre un peu la main enfin le pied pardon sur le sur le ballon puisqu'on a été selon moi complètement en non maîtrise sur l'ensemble du match sauf par quelques périodes mais bon quand on laisse trop le ballon à l'adversaire c'est lui qui impose et l'idée c'était de revenir au score à 2-0 pour pouvoir les faire douter mais malheureusement on prend un troisième but qui a fait que la fin de match était quasiment déjà sifflée.

 

On a l'impression que c'est physiquement que vous avez eu des problèmes ce soir, on a senti un monde d'écart à ce niveau-là entre l'OM et vous. Êtes-vous d'accord ?

Pierre Sage : C'est une idée. Après, le fait de laisser le ballon à l'adversaire, de subir son intensité, devait exacerber ce constat-là. Mais je pense que c'est surtout relatif au fait qu'on n'ait pas eu le ballon. Puisque lorsqu'on subit le match dans sa globalité en laissant l'initiative à l'adversaire, au bout d'un moment on risque d'avoir des problèmes. Et donc les moments clés de la première mi-temps c'est les moments où on récupérait la balle et où on la rendait assez rapidement. Du coup ils revenaient et on avait l'impression effectivement que leur intensité de jeu se transformait ensuite en intensité athlétique et qui prenait le dessus assez facilement sur nous.

Comment avez-vous vécu l'avant-match de votre trajet au stade ?

Pierre Sage : Je pense que c'était normal. On s'est plus questionné avant le match sur pourquoi ça se refaisait dans ces conditions là mais quand ça a eu lieu aujourd'hui tout était normal.