OM Actualités Foot de l’Olympique de Marseille
OM : et si Balerdi avait enfin le niveau ?
Autour de l'OMPublié le 09/11 à 01:00

OM : et si Balerdi avait enfin le niveau ?

Souvent décevant depuis son arrivée à l'OM, le jeune défenseur argentin affiche des progrès depuis quelques matches.

Il y a de cela un mois pile, nous écrivions "Balerdi, quel dommage..." Il faut dire que le défenseur central argentin de l'OM sortait de plusieurs prestations abouties, alors qu'il affichait un niveau très inquiétant depuis son arrivée à l'OM il y a bientôt deux ans et demi. L'ancien de Boca montrait enfin pourquoi André Villas-Boas tenait tant à le recruter à Dortmund à l'époque. Mais la bonne surprise n'aura duré que quelques matches, avant une nouvelle rechute face à Ajaccio où Leo Balerdi sera dans tous les (mauvais) coups. Et ce ne sera pas un épiphénomène, car globalement, sa première partie de saison a déçu. Sauf que, pour une fois, on a la sensation que Balerdi aperçoit la lumière au bout du tunnel, et ce n'est pas trop tôt.

On s'est longtemps demandé pourquoi Tudor alignait systématiquement l'Argentin dans ses onze de départ

Cette lumière nous est apparue lors du match de Lyon, où l'Argentin s'est illustré dans le bon sens du terme avec une prestation digne de ce nom. On peut même parler de série, puisque ses deux matches précédents ont, eux aussi, été à la hauteur. Évidemment, la défense marseillaise n'a pas vraiment souffert face à une attaque lyonnaise très peu inspirée. Mais les défenseurs marseillais y sont peut-être pour quelque chose, et Balerdi aussi. Très appliqué, on a encore remarqué une présence très autoritaire dans les duels, avec toujours un temps d'avance sur l'adversaire et une bonne lucidité dans ses relances. "Aujourd’hui, je me sens mieux, j’ai confiance en moi", expliquait-il après la victoire. Une confiance qui lui permet de ne plus disjoncter sur certains gestes, et c'est déjà beaucoup. Confiance de la part d'Igor Tudor, dont on s'est longtemps demandé pourquoi il alignait systématiquement l'Argentin dans ses onze de départ, et qui en récolte aujourd'hui les fruits.

L'ancien central de la Juve et de la sélection croate a certainement vu quelque chose en lui qui nous a échappé

Ceci dit, il n'est pas question de tout oublier après trois bons matches. Ce que nous a montré Balerdi depuis son arrivée nous en empêche, et c'est d'ailleurs ce qui faisait sortir de ses gonds un connaisseur comme Éric Di Meco il n'y a que quelques semaines : "voir Balerdi avec notre maillot en Ligue 1, j'ai mal à mon OM, déplorait-il sur RMC. Depuis qu'il est arrivé, je ne comprends pas. Ce que je comprends encore moins, c'est que Tudor, qui est un ancien défenseur central de haut niveau, rigoureux, supporte ce que l'on voit". On ne sait pas comment il l'a supporté, mais l'ancien central de la Juve et de la sélection croate a certainement vu quelque chose en lui qui nous a échappé. De toute façon, les absences récurrentes dans ce secteur ont fait que l'Argentin a presque toujours pu se glisser dans le onze de départ depuis le début de la saison. Enfin, il y a aussi le caractère et la volonté du bonhomme de s'imposer à l'OM, lui qui avait fermement repoussé une offre concrète Bologne en Serie A l'été dernier. Pour tout cela, il bénéficie d'une mansuétude que l'on accorderait peut-être pas à un autre, et cela fait aussi partie du football. Mais le crédit n'est pas non plus illimité...

Recommandé pour vous
Loading...