OM Actualités Foot de l’Olympique de Marseille
Autour de l'OM

OM-Benfica : ces trois grands soirs d'Europe qui doivent inspirer l'OM !

Par la rédaction du Phocéen

Publié le 17/04/2024 à 01:00

OM-Benfica : ces trois grands soirs d'Europe qui doivent inspirer l'OM !OM-Benfica : ces trois grands soirs d'Europe qui doivent inspirer l'OM !

C'est un immense défi qui attend l'OM ce jeudi : renverser une confrontation directe après avoir perdu le match aller. Pour cet OM-Benfica, les hommes de Jean-Louis Gasset devront s'inspirer de quelques grands coups réalisés dans la grande histoire olympienne sur la scène européenne.

En 30 ans, l'OM a perdu 10 fois un match aller avant celui perdu jeudi dernier à Lisbonne face au Benfica. Les Marseillais ont renversé 3 fois la table pour se qualifier. Retour sur ces trois soirées mémorables dont il faudra se rappeler !

OM / LEIPZIG : LE VELODROME HURLE SON BONHEUR

Quart de finale de Ligue Europa 2017-2018
Match aller : 1-0 (Werner 45e+1)
Match retour : 5-2 (Ilsanker csc 6e, Sarr 9e, Thauvin 38e, Payet 60e, Sakai 90e+4 ; Bruma 2e, Augustin 55e)

2018_ocampos_leipzig_bandeau.jpg (351 KB)

Dans un vacarme assourdissant, l'OM vit l'une de ses plus belles soirées européennes après avoir encaissé un but dès le début de la rencontre face aux Allemands de Leipzig. La furie se déclenche alors et l'OM marque trois fois en 30 minutes pour reprendre l'avantage. Mais les Allemands réagissent et c'est notamment grâce à un très grand Dimitri Payet, auteur d'un but mémorable, que l'OM finit par repasser en tête à l'heure de jeu. Avec un solide Yohann Pelé, auteur d'un arrêt décisif du fessier dans le temps additionnel, l'OM se permet le luxe de marquer une dernière fois dans le but vide sur la dernière action du match par l'intermédiaire d'Hiroki Sakai. Le Vélodrome peut exploser, l'OM est en demi-finale au terme d'une soirée incroyable !

TWENTE / OM : LE MISSILE DE BEN ARFA

16e de finale de Coupe de L'UEFA 2008-2009
Match aller : 0-1 (Arnautovic 22e)
Match retour : 1-0 (6-7 tab) (Ben Arfa 24e)

benarfa_twente_bandeau.jpg (303 KB)

Après un match aller à Marseille extrêmement décevant, les Olympiens n'ont plus le choix et doivent l'emporter aux Pays-Bas. Portés par un très bon Hatem Ben Arfa, auteur d'un coup franc merveilleux de très loin et excentré sur la droite, les hommes d'Erik Gerets iront défier les Hollandais aux tirs au but. Après un loupé en ouverture de la séance du capitaine de Twente, l'OM s'offre une balle de match, manquée par Karim Ziani qui frappera à côté. Il faudra attendre le 8e tireur pour faire la différence. Face à Steve Mandanda et sous une pluie battante, le Hollandais imite son compère du début de séance et envoie le ballon dans le ciel néerlandais, propulsant ainsi l'OM en 8e de finale.

OM / LA COROGNE : UN SOIR D'ANTHOLOGIE

Finale de la Coupe Intertoto 2005
Match aller : 2-0 (Ruben 67e, Carril 86e)
Match retour : 5-1 (Ribéry 4e, Meité 65e, Niang 73e, Niang 87e, Oruma 90e ; Andrade 7e)

om_lacorogne_bandeau.jpg (249 KB)

Pour les plus jeunes, la Coupe Intertoto n'était pas un trophée, mais plutôt une compétition estivale qui offrait l'accès à la Coupe de l'UEFA aux vainqueurs. Qu'importe, Robert Louis-Dreyfus et ses joueurs fêteront cette victoire avec beaucoup d'entrain et cette soirée restera dans les mémoires. Avec Leipzig, il s'agit de la plus belle "remontada" à ce jour. Car si l'OM avait deux buts à remonter après le match aller, la mission s'est vite compliquée avec les deux buts du début de match. 1-1 et c'est désormais trois buts que l'OM doit marquer. Le tout à 10 contre 10 après les expulsions à la 8e minute de Ribéry et Duscher. Dans un Vélodrome bouillant, les Marseillais vont tout renverser avec une très grande deuxième mi-temps. Sur corner avec une tête d'Abdoulaye Meité, puis désormais à 10 contre 9, avec un doublé de l'incontournable Mamadou Niang. Il aura fallu attendre la 87e minute pour que l'OM mette la main sur ce match. Ensuite, Wilson Oruma fera définitivement chavirer le Vélodrome.

Et les défaites ?

Si l'OM a réussi à le faire trois fois, il a aussi dû s'avouer vaincu à 7 reprises ces 30 dernières années. Les deux dernières fois, avec de grands regrets. Cette saison, déjà, les Olympiens avaient perdu face au Panathinaïkos (1-0 à l'aller) avant d'être éliminés aux tirs au but malgré leur victoire au match retour. En 2022, les hommes de Jorge Sampaoli avaient déçu face au Feyenoord en demi-finale de la Ligue Europa Conférence. Il n'y avait qu'un seul but à remonter (3-2 à l'aller), mais les coéquipiers d'Arkadiusz Milik n'y sont pas parvenus (0-0). En 2016, la défaite au Vélodrome contre l'Athletic Bilbao (0-1) avait été fatale aux hommes de Michel en 16e de finale de la Ligue Europa. En 2012, en quart de finale de la Ligue des Champions face au Bayern Munich, l'OM a perdu les deux matchs sur le même score (2-0), sans jamais vraiment espérer. En 2009, face au Shakhtar Donetsk (qui finira par remporter la compétition) en quart de finale de la Ligue Europa, les Marseillais avaient perdu 2-0 à l'aller et s'étaient aussi inclinés au retour (1-2). En 2006, en 8e de finale de la C3, l'OM avait échoué à l'aller face au Zénit Saint-Pétersbourg (0-1) et n'avait pas réussi à gagner en Russie (1-1). Enfin, en 94-95, les Marseillais avaient perdu à Sion (2-0) au 2e tour de la Coupe de l'UEFA et étaient passés tout proches de sortir les Suisses au retour, la victoire 3-1 n'ayant pas suffi.

Et encore plus loin dans l'histoire de l'OM ?

Si cet article se base sur les 10 dernières fois où l'OM a essayé de renverser un résultat après avoir perdu le match aller en Coupe d'Europe, il y a eu d'autres exemples dans le passé.

Parmi les réussites, on retiendra qu'en 90-91, l'OM avait perdu en Pologne avant d'éliminer le Lech Poznan au 2e tour de la Coupe des Clubs Champions. Même scénario favorable lors du 1er tour de la Coupe des Coupes en 69-70 face aux Tchèques du Dukla Prague.

En 87-88, l'OM avait explosé à l'aller contre le grand Ajax d'Amsterdam avant de gagner pour l'honneur lors de la demi-finale retour de la Coupe des Coupes. D'autres déculottées ou défaites très nettes dès le match aller n'ont pas permis à l'OM de jouer quoi que ce soit au retour, contre Southampton au 1er tour de la Coupe des Coupes en 1976, contre les Allemands du FC Carl Zeiss Iéna en 1975 au 1er tour de la Coupe de l'UEFA, contre les Tchèques du Spartak Trnava au 1er tour de la Coupe des Villes de Foire en 1970 et au même tour dans la même compétition face aux Turcs de Goztepe en 1968.

Enfin, en 1971, l'OM n'avait perdu que d'un but face à l'Ajax, mais avait aussi perdu au retour au 2e tour de la Coupe des Clubs Champions.

Au final, la statistique historique montre que l'OM a réussi à se qualifier 5 fois sur 18 après avoir perdu le match aller d'une confrontation directe.