Dehon : "Je savais que Mandanda avait la capacité à rebondir"

L'ancien entraîneur des gardiens de l'OM (2010-2012), Nicolas Dehon, qui s'occupe actuellement des gardiens d'Amiens, a accepté d'évoquer le retour au premier plan de Steve Mandanda, dont il est resté très proche.

Publié le 06/10/2019 à 15:52

Nicolas, quel a été ton parcours depuis ton départ de l'OM ?

Nicolas Dehon : "Je suis parti de l'OM, mais j'avais la possibilité de rester. Je suis parti avec Didier (NDLR : Deschamps) par solidarité. J'ai passé un an au chômage, car il y avait déjà un gardien en équipe de France. Ensuite j'ai rebondi à Paris durant quatre ans. Puis Unai Emery a pris le poste d'entraîneur. J'ai passé une année difficile avec lui, et il a mis quelqu'un à lui à ce poste. Ensuite j'ai passé deux ans sans emploi avant de signer à Amiens, ce qui m'a permis de retrouver le haut niveau."

Tu es proche de Steve Mandanda, son retour au premier plan doit te faire plaisir ?

N.D. : "Oui, parce que ça conforte ce que j'avais dit la saison dernière, quand il était attaqué un peu par tout le monde. Beaucoup de gens disaient qu'il fallait qu'il prenne sa retraite, et je n'étais pas d'accord. Donc ce qu'il fait confirme les déclarations que j'avais faites à ce moment-là. J'étais sûr de lui, je le connais très bien. Je savais que mentalement il avait la capacité à rebondir. C'est ce qu'il fait. Je suis content et il le mérite."

Son retour en équipe de France est logique...

N.D. : "Oui, il reprend sa place. Même s'il ne joue pas, il a une place importante dans ce groupe France, car il a une expérience avec tout ce qu'il a connu. Le fait de jouer à Marseille aussi peut lui servir à apporter aux jeunes joueurs de l'équipe de France du positif."