Villas-Boas : "On a besoin de cette victoire pour exploser"

L'entraîneur de l'OM André Villas-Boas s'exprime sur l'adversaire du jour des Olympiens, les Girondins de Bordeaux.

Publié le 17/10/2020 à 10:46
Villas-Boas : "On a besoin de cette victoire pour exploser"

Pouvez-vous vous servir du match de l'an dernier face à Bordeaux pour préparer celui de ce soir ?

André Villas-Boas : "Pas trop, parce qu'il y a eu un changement de coach, de système. Bordeaux jouait en 3-4-3 à ce moment-là. On n'était pas dans la même situation. Là, ils ont fait nul contre Lyon et Nice, mais ils ont gagné à Dijon, avec de la confiance. Ils sont à côté de nous au classement et on veut profiter de ça pour gagner des places au classement. Mais on ne peut pas se servir de ce match-là. Ils ont beaucoup changé, et ce n'est pas une grosse référence. Individuellement, il y a des statistiques qui démontrent qu'il y a des comportements identiques à la saison dernière, comme les ballons directs de Koscielny, la profondeur avec De Préville. Mais c'est un peu différent sur l'aspect du système et de la tactique."

Ce sera difficile de faire sortir Bordeaux ?

AVB : "Oui, peut-être. C'est une équipe qui cherche toujours la profondeur. On doit faire attention dans la transition. Je les trouve sur la même dynamique que St Étienne. Ils sont dangereux avec leur vitesse en profondeur. Ils ont perdu Kalu, mais ils ont le Coréen qui a de la vitesse, puis De Préville avec ses mouvements en profondeur. Je les trouve très bons, pour nous c'est un gros défi, dans un moment un peu difficile. On devra être à notre meilleur niveau. On a appelé les joueurs à la concentration, à faire mieux. Il y a des choses que j'ai aimées, qu'on a améliorées, comme sur l'aspect de la circulation du ballon. Mais les quinze premières minutes à Lyon à 11 contre 11, on est revenu plus bas dans la qualité de jeu. Donc on va voir. Tout est lié à la confiance, aux performances individuelles, collectives aussi. On a besoin de cette victoire pour exploser, comme la saison dernière contre Lille."