Rennes-OM : l'heure de vérité !

Le moment d'affronter Rennes est venu pour les hommes de Jorge Sampaoli.

Publié le 14/05/2022 à 01:00

Ce samedi soir, l'OM a l'occasion de frapper un grand coup dans l'avant-dernier match du sprint final de ce championnat de Ligue 1. Mais il va se heurter à un gros morceau : le Stade Rennais. Un adversaire qui a de quoi faire peur sur le papier, mais l'OM a du répondant, surtout à l'extérieur cette saison.

L'OM part en en mission

C'est la première des deux "finales" qui attendent l'OM en cette fin de saison. Et si Rennes a perdu mercredi à Nantes et se retrouve à six points de l'OM, l'enjeu reste le même pour les Marseillais, s'ils veulent conserver toutes leurs chances de finir deuxièmes et ne pas dépendre du résultat des autres : ne pas perdre. Si les Bretons sont la 2e meilleure formation à domicile avec 13 succès en 18 matchs, ainsi que la meilleure attaque de Ligue 1 avec 78 buts marqués, soit une moyenne au-dessus de deux buts par match, l'OM est de son côté la meilleure équipe à l'extérieur de ce championnat. Un choc au sommet qu'il faudra contrôler pour rester Dauphin avant d'affronter Strasbourg. Un match à gros enjeu pour l'OM, comme pour Rennes, que tout le monde attend depuis dimanche dernier et la victoire pleine de maîtrise à Lorient (0-3). Il faudra que nos Olympiens soient justes techniquement et aient du répondant dans l'impact, tout en se montrant réalistes face au but. Les hommes de Jorge Sampaoli et les 1300 supporters phocéens qui occuperont le parcage ce soir sont en mission.

Probablement pas le dernier temps fort de la saison

Mais il ne s'agit probablement pas pour autant du dernier temps fort de la saison (voir en fin d'article). L'énorme différence entre la 2e et la 3e place (deux tours préliminaires à jouer ou non pour accéder à la phase de groupes de la Ligue des Champions) obligera quoiqu'il arrive l'OM à réaliser un très bon match samedi prochain face à Strasbourg. Dans cette journée de multiplex, l'OM regardera aussi forcément ce qu'il se passera à Monaco (3e à 3 points de l'OM et potentiellement avec une meilleure différence de buts que les Marseillais) contre Brest et à Nice (4e à 5 points de l'OM et avec une moins bonne différence de buts) contre Lille.

Les différents scénarios pour comprendre les enjeux

- Combien de points faut-il pour assurer la 2e place quoiqu'il arrive chez nos concurrents ? Il manque 4 points pour assurer la 2e place cette saison.

- Combien de points faut-il pour assurer la 3e place quoiqu'il arrive chez nos concurrents ? Un point... ou deux. A moins d'un score large en faveur de Nice contre Lille ou à Reims, l'OM dispose d'une marge importante logiquement suffisante à la différence de buts sur les hommes de Christophe Galtier (+23 contre +17) pour terminer troisième en ne prenant qu'un seul des six derniers points mis en jeu.

- Quelles conséquences en cas de défaite combinée à des bons résultats de nos concurrents ? Dans le pire des scénarios, l'OM pourrait se retrouver à la 3e place après la 37e journée si Monaco bat Brest et que les hommes de Sampaoli échouent à Rennes. Il faudrait alors s'imposer contre Strasbourg en espérant un faux pas des hommes du Rocher à Lens lors de la dernière journée pour finir deuxièmes. Mais attention, il faudrait aussi éviter un retour de Nice, qui peut n'être plus qu'à deux points avant la dernière journée, et de Rennes qui reviendrait à trois points avec une meilleure différence de buts.

- Quels résultats permettraient à l'OM de valider sa 2e place à coup sûr dès ce soir ? Le premier : voir l'OM l'emporter à Rennes et Monaco ne pas battre Brest. Le second : un match nul à Rennes combiné à une défaite de Monaco et un match nul ou une défaite de Nice contre Lille.