Reims 1-3 OM : ça commence à prendre forme

Retour sur le plaisir procuré par la victoire de l'OM à Reims (1-3), qui permet aux supporters de passer un bon week-end et à l'OM de s'imaginer de nouvelles ambitions.

Publié le 24/04/2021 à 01:00

Savoir dès le vendredi soir que le week-end est réussi, c'est quand même un des petits plaisirs de la vie de supporter du football moderne. L'OM a gagné à l'extérieur, cela a donc tout de la bonne opération, il ne reste plus qu'à voir paisiblement dans le canapé ce que va faire la concurrence. Ah, le club phocéen ne joue plus rien ou presque en Ligue 1 ? Bon, tant pis, ça se prend quand même. Et puis, ce qui est bien, c'est que même si Lens et Rennes gagnent aussi, ce qui devrait être le cas puisqu'ils reçoivent Nîmes et Dijon, la suite du calendrier joue en faveur de l'OM. C'est là, à Reims, que la troupe phocéenne était censée patiner, et ce n'est pas le cas. Donc oui, plaisir, surtout que la manière donne de quoi se réjouir et offre finalement encore plus d'intérêt à cette fin de saison. Car il y a les résultats et l'objectif cinquième place, qui devrait permettre de jouer l'Europa League, le souhait de la direction de l'OM. Mais il y a aussi le jeu. L'OM a été convaincant, le style Sampaoli est de plus en plus perceptible sur cette formation. Du coup, comme l'appétit vient en mangeant, un rêve un peu fou se dégage : il reste quatre matchs. Et si l'OM gagnait tout, avec la même maîtrise que contre Reims ce vendredi ? 

Le droit de se mettre le feu

On parle de la réception de Strasbourg et Angers, de déplacement à Saint-Etienne et Metz. Rien de fou non ? Et si ça se fait, ça fera un Sampaoli à 28 points sur 33 possibles en Ligue 1. De quoi se mettre le feu tout l'été, avoir une ambition nouvelle pour l'OM, se dire que l'on peut rêver à un parcours de fou, comme celui de Lille par exemple cette saison. Après tout, les folles attentes de la saison avec Bielsa étaient nées d'une série de victoires contre Nice, Evian, Reims ou encore Toulouse... Alors il y en aura pour se dire que c'est une fausse bonne idée, des coups à se croire trop beau, à vivre sur des acquis encore trop frais pour finalement mal préparer l'exercice suivant. C'est vrai, c'est tout à fait possible. Mais est-ce vraiment si grave de "se mettre le feu" comme on dit ici ? Mieux, est-ce que ça ne serait pas d'utilité publique ? Cela aurait dû être le cas la saison dernière, avec le retour en Ligue des champions et les dotations qui vont normalement avec. Mais les supporters phocéens ont dû passer l'été à se demander qui il fallait vendre pour équilibrer le budget, puis si Villas-Boas allait partir dans les bagages de Zubizarreta. Alors là, même si ce ne sera pas forcément le cas, ça serait bien de se dire "tiens, et si on apprenait à regagner contre tous les petits, est-ce que ça ne serait pas le meilleur moyen de s'assurer le podium ?" Pour que le raisonnement tienne, il faut donc faire la même performance le week-end prochain. Ca tombe bien, le match se joue encore le vendredi soir.