Radonjic : NR7 a encore frappé !

Plus que jamais, l'ailier serbe de l'OM s'affirme comme le Super Sub de l'OM.

Publié le 19/01/2020 à 01:00

Il ne sera probablement pas d'accord, mais Nemanja Radonjic est bien le meilleur remplaçant de Ligue 1. Une sorte d'arme absolue qu'André Villas-Boas sort de sa boîte lorsque l'OM a du mal à faire sauter le verrou. Et tant pis si le jeune international serbe préfèrerait se passer de ce titre de Super Sub au bénéfice d'un statut de Super titulaire qu'il peine encore à décrocher. L'OM galère à Toulouse (0-2) ? Radonjic surgit. Pareil contre Brest (2-1) ? Radonjic intervient. Bordeaux (3-1), Metz (1-1) ? Même tarif. Après avoir fait rire (ou pleurer) pendant plus d'un an, celui que beaucoup prenaient pour une arnaque ne fait plus marrer personne. Et c'est une vraie bonne nouvelle.

AVB : "Radonjic, il a des moments comme ça, il profite de cette fonction de Super Sub"

Une nouvelle fois, Nemanja a fait du NR7 vendredi à Caen face à Granville (3-0). Préservé au chaud par AVB en début de match, ce dernier l'a lancé dans les dix dernières minutes alors que l'OM venait d'ouvrir le score par Alvaro après 77 minutes d'inefficacité face aux amateurs normands. Trois minutes plus tard, le Serbe a fait ce qu'il fait de mieux : libérer l'OM face à un adversaire sur les rotules après 80 minutes de combat. Du petit lait pour André Villas-Boas, conscient d'avoir avec son ailier un recours plus que précieux, comme il l'expliquait en fin de match : "Radonjic, il a des moments comme ça, il profite de cette fonction de Super Sub. Il entre avec une telle envie. Ca nous a manqué un peu en première mi-temps, dans la vitesse et les uns contre un, de passer l'adversaire par le dribble".

Muslin : "Je pense aussi qu'il est très fort dans les duels à un contre un dans les petits espaces"

Le dribble, et plus généralement la provocation balle au pied, c'est justement l'arme de NR7, lui qui n'aime rien tant qu'éliminer et prendre la profondeur. Un profil que ne possède pas l'OM (en attendant Thauvin) et qui fait mouche en fin de matches. Avant cela, il est évident que le jeu de possession prôné par AVB ne convient pas complètement aux qualités du Serbe. Mais, on l'a justement vu lors de ses buts (4 en L1, 1 en CdF), il est également capable de se muer en finisseur en quittant sa ligne de touche pour venir combiner à l'intérieur ou aux abords de la surface, comme l'expliquait récemment au Phocéen l'ancien sélectionneur de la Serbie Slavo Muslin : "Sa première grande qualité est la vitesse lorsqu'il a de l'espace. Mais, je pense aussi qu'il est très fort dans les duels à un contre un dans les petits espaces. Il est capable de faire la différence, même s'il doit encore progresser dans le dernier geste, que ce soit dans la dernière passe ou pour marquer". Il ajoutait également que l'OM avait fait une très bonne affaire en l'achetant à l'Étoile Rouge de Belgrade 12 M€. Ceux qui étaient persuadés du contraire il y a peu le sont de moins en moins.