OM : Y a-t-il un problème Lirola ?

Pol Lirola ne parvient pas encore à retrouver son niveau de la saison dernière. Problème en vue ou simple besoin de relancer la machine ?

Publié le 23/10/2021 à 15:00

De février à mai, la saison dernière, il fait clairement partie des trois meilleurs joueurs de l'OM, qui ont permis à la formation de Jorge Sampaoli de terminer à la 5e place du championnat et de coiffer sur le poteau Rennes et Lens. Lui, c'est l'Espagnol Pol Lirola (24 ans), recruté définitivement par l'OM et pour cinq ans, le 23 août dernier. Mais depuis son retour, il ne parvient pas à retrouver le haut niveau qui était le sien. Vrai problème ou pas encore ?

Oui, il y a un problème

Jorge Sampaoli ne disposait pas d'arrière droit jusqu'à la signature de Pol Lirola. Du coup, il a créé un système de jeu sans aucun latéral droit, un 3-3-3-1 en phase offensive qui se transforme en défense à quatre, voire à cinq selon les matchs en phase défensive. Dans ce schéma de l'Argentin, le poste où Pol Lirola a été éblouissant, celui de piston droit dans un 3-5-2 n'existe plus. Du coup, il a fallu lui trouver un nouveau rôle. Celui de milieu de terrain hybride, qui se replace au poste d'arrière droit lorsque l'équipe défend, a été pris incontestablement par Valentin Rongier, qui récite sa partition avec brio match après match. Dans le milieu à trois, l'Espagnol a été testé. Et s'il n'a pas démérité, il a du mal à convaincre totalement. Même chose sur l'aile droite, où ses appels sont moins intéressants que lorsqu'il part de plus loin. Enfin, on l'a déjà retrouvé deux fois sur l'aile gauche, à Lille et contre la Lazio, sans qu'il ne pèse offensivement.

Si le problème est tactique, il semble qu'il sera difficile d'inverser la tendance, tant Jorge Sampaoli aime son système et son idée de jeu actuelle. A lui de s'adapter à ce nouvel OM, auquel il n'a pas participé à la création lors de la préparation.

Non, il n'y a pas de problème

Dans un effectif, il y a les titulaires indiscutables, leurs doublures et il y a les autres. Ces joueurs qui ne sont pas des titulaires absolus, mais qui restent très utilisés par leur entraîneur. Pol Lirola est l'exemple type de ce statut. Jorge Sampaoli l'utilise beaucoup (7 titularisations en 10 matchs, Lirola a joué tous les matchs de l'OM depuis son retour). L'Espagnol est le couteau suisse actuel de l'effectif. Lorsque Jorge Sampaoli veut apporter du surnombre dans le couloir droit, il trouve une place pour l'ancien joueur de la Fiorentina. Lorsqu'il veut bloquer le talent important du latéral droit adverse, il peut l'utiliser à gauche, ce qui a fonctionné contre la Lazio, avec un Lirola très discipliné, occupant sa position en attaque (sans briller) et défendant parfaitement sur Lazzari en position défensive.

Le voir dans un rôle plus sobre n'est pas un problème. Sa qualité offensive aurait pu permettre par exemple à l'OM de scorer contre Lorient, avec une frappe qui a fui le cadre de très peu. Passeur décisif contre Rennes sur un bon centre pour Bamba Dieng, il avait débloqué la rencontre ce soir-là. Avec un Arkadiusz Milik plus en forme, et avec sa qualité de pied droit, il n'y a pas de raison qu'il ne se montre pas très utile tout au long de la saison.