OM : une défense à quatre pour Sampaoli la saison prochaine

Si le technicien a installé un schéma défensif à trois axiaux lors de son arrivée à l'OM, il devrait revenir à un système plus classique la saison prochaine en fonction des arrivées au futur mercato.

Publié le 18/05/2021 à 12:00

Après trois mois d'évaluation de son effectif et une qualification assurée en Europa League, Jorge Sampaoli va maintenant s'atteler à bâtir l'équipe sur laquelle il pourra compter la saison prochaine. S'il est évidemment trop tôt pour imaginer un onze de départ, il semblerait en revanche que le technicien argentin soit déjà fixé sur le schéma défensif qu'il adoptera avec sa nouvelle équipe. En effet, s'il a principalement opté pour une défense à cinq avec trois axiaux afin de sécuriser son bloc dans l'urgence, il y a de fortes chances de voir Jorge Sampaoli évoluer vers un système plus classique la saison prochaine, comme il l'expliquait dernièrement : "Le 3-5-2 actuel est adapté au profil des joueurs dont nous disposons actuellement. Si vous regardez mes dernières équipes, elles jouaient presque toutes en 4-3-3. Ce qui ne changera pas, c'est qu'on veut avec le président des joueurs qui sachent jouer sur des espaces larges, occuper le camp adverse et qui jouent davantage sur les espaces que sur le dribble. Il est plus important de voir les capacités des joueurs et que les joueurs qui vont venir sachent exactement dans quel projet de jeu ils vont s'inscrire".

Si Sampaoli a toujours été catalogué comme un adepte de la défense à trois axiaux, la réalité de sa carrière tord le cou à cette idée reçue

Cette évolution a déjà été observée lors des fins de matches à plusieurs reprises, mais surtout lors du succès de l'OM face à Angers (3-2) le weekend dernier avec un 4-2-3-1 des plus classiques. Pas étonnant, car si Sampaoli a toujours été catalogué comme un adepte de la défense à trois axiaux - comme beaucoup de techniciens sud-américains - la réalité de sa carrière tord le cou à cette idée reçue. On se souvient de sa Copa America victorieuse en 2015 où il était rapidement passé à quatre derrière à la demande de ses joueurs, mais aussi à la sélection argentine en 2017-2018, et enfin lors de ses passages à Santos et à l'Atlético Mineiro, où il s'est principalement appuyé sur ce système défensif. Globalement, compte tenu des joueurs à sa disposition, c'est donc ce 4-3-3 (ou 4-2-3-1 avec Payet) qui semble le plus adapté, comme le rappelait le technicien marseillais Bernard Rodriguez : "C'est la solution la plus compatible, dans le sens où elle peut se transformer en une ligne de cinq au milieu lorsque l'équipe n'a pas le ballon, ce qui permet d'occuper totalement la largeur du terrain. Les latéraux adverses sont maîtrisés plus facilement, et cela donne en plus une latitude plus confortable à Payet en numéro 10. De plus, il est évident que la plupart des joueurs préfèrent jouer à quatre derrière, car ils ont été formés comme ça. Je ne dis pas que c'est la solution idéale, car beaucoup de grandes équipes évoluent à trois derrière, mais c'est la plus rationnelle".

Le coach argentin effectuera son recrutement en fonction de cette nouvelle donnée

Un tel schéma semble aussi plus adapté au profil des défenseurs de l'OM, hormis un Lirola très à l'aise dans son rôle de piston. On l'a vu avec les difficultés d'un Balerdi en axe gauche ou droit lorsqu'il s'agit de monter ou non sur un ailier adverse. Même chose pour un Caleta-Car, bien plus à l'aise quand il reste dans sa zone. Bien sûr, ces deux-là ont des chances de ne plus être là la saison prochaine, mais ceux qui les remplaceront devraient être soigneusement choisis par Sampaoli en fonction de ses plans, et il en a déjà dévoilé la teneur...