OM : un avenir dans l'axe pour Sakai ?

Le Japonais a été aligné dans l'axe par Sampaoli face à Dijon.

Publié le 06/04/2021 à 15:00

Avec l'arrivée de Pol Lirola à l'OM lors du dernier mercato, l'avenir s'est sérieusement bouché pour Hiroki Sakai à l'OM. En tout cas au poste de latéral droit, puisque le Japonais continue de dépanner à gauche ou en cas d'absences et reste l'un des Olympiens les plus utilisés cette saison, avec 35 matches toutes compétitions confondues et près de 3 000 minutes de jeu. Ceci dit, la perspective de conserver l'Espagnol la saison prochaine signifie clairement qu'il sera titulaire dans l'esprit de Jorge Sampaoli, d'autant que ses performances sont très remarquées depuis plusieurs semaines. Alors quid de Sakai, encore sous contrat jusqu'en juin 2022 avec l'OM ? Encore une fois, son profil défensif polyvalent lui permet d'espérer encore un joli temps de jeu. Une polyvalence qui a encore augmenté le weekend dernier, puisque Sampaoli l'a titularisé dans sa défense à trois axiaux.

Sampaoli : "Avec ses caractéristiques de vitesse et d'anticipation, il est très difficile à passer"

Ce poste d'axial, Sakai ne l'a pas découvert face à Dijon. En effet, Rudi Garcia l'avait déjà utilisé de cette manière dans une défense à trois, et ses performances avaient été remarquées. Il faut dire que le Japonais est un vrai défenseur, pas maladroit des deux pieds et doté d'une belle vitesse de course. C'est d'ailleurs ce qu'a relevé Jorge Sampaoli après la victoire sur Dijon : "Il a fait un grand match en position centrale sur le côté gauche. Il a été très attentif, très bon dans les un-contre-un, surtout face aux attaquants rapides de Dijon. Avec ses caractéristiques de vitesse et d'anticipation, il est très difficile à passer. Il nous a offert beaucoup de solidité derrière". En gros, Sampaoli est sur la même ligne que ses prédécesseurs à l'OM, qui ont toujours accordé leur confiance au Japonais. Mais sa performance axiale, même si ce n'était que face à Dijon, pourrait encore augmenter sa cote à un peu plus d'un an de la fin de son contrat (juin 2022).

Conserver un élément aussi polyvalent peut être intéressant, d'autant que son arrivée n'avait rien coûté et que son salaire ne figure pas parmi les plus hauts

En effet, la question va se poser pour Sakai et ses dirigeants en fin de saison. Que faire avec un latéral droit de bientôt 31 ans qui n'est plus considéré comme titulaire ? En cas de départ, l'OM est en droit d'espérer un peu d'argent, car un défenseur du niveau et du sérieux de Sakai va forcément intéresser des clubs, en L1 comme en Europe. Mais conserver un élément aussi polyvalent peut être aussi intéressant, d'autant que son arrivée n'avait rien coûté et que son salaire ne figure pas parmi les plus hauts (estimé à 2 M€ annuels). Avec, de plus, cette capacité à offrir à Sampaoli une solution supplémentaire pour sa défense à trois, cette possibilité n'est pas à écarter.