OM-Sporting : forcer le destin

Zéro point au compteur, zéro spectateur au Vélodrome : c'est dans une position bien inconfortable que l'OM reçoit le Sporting pour le premier match de cette double confrontation face aux Portugais déjà décisive pour l'avenir de l'équipe de Tudor en Ligue des Champions.

Publié le 04/10/2022 à 01:00

Ces dernières années, l'OM et la Ligue des Champions, c'est un peu le rêve qui se transforme en un cauchemar dont on n'arrive plus à se sortir. Cette saison, on voulait oublier le zéro pointé de la campagne d'Elie Baup et celle presque aussi triste d'André Villas-Boas. Or, après deux matchs de l'équipe d'Igor Tudor, on retrouve les défaites qui s'enchainent et en plus, on retrouve également le stade Vélodrome vide (comme lors de la saison 2020-2021 à cause du Covid). Le spectre d'une élimination prématurée s'agite déjà, surtout en cas de mauvais résultat ce soir face au Sporting Portugal, qui réalise à l'inverse un début de phase de poules parfait avec deux victoires en deux matchs (5 buts marqués, 0 encaissé). Alors, comment faire pour briser cette malédiction qui semble s'acharner sur l'OM en C1 ?

Sanchez, Mbemba et Bailly doivent répondre présents

L'OM est en droit de compter sur l'expérience à ce niveau de joueurs comme Alexis Sanchez, préservé vendredi à Angers après avoir disputé les deux matchs avec le Chili pendant la trêve, Chancel Mbemba, qui n'a jamais perdu contre le Sporting lorsqu'il évoluait avec le FC Porto, et Eric Bailly qui devrait faire son retour sur le terrain après sa blessure ("Ça fait une semaine qu’il s’entraine avec nous, c'est un joueur très important pour nous, de qualité Ligue des Champions" dixit Tudor).

"Ce sont des joueurs qui apportent de l'expérience et sur lesquels on compte, il ne faut pas sous-estimer cela, mais demain (ce soir) on espère obtenir un résultat en tant qu’équipe" appuie Tudor. "Quand on est sur le terrain, je ne joue pas seul, on part à la guerre en équipe, répond de son côté Mbemba. On sait que ça n'a pas marché sur les deux premiers matchs, mais on ne va pas abandonner, on ne va pas baisser les bras. Quand je regarde mon équipe, je vois qu'on est capable de faire très bien. On fera le bilan de la Ligue des Champions à la fin."

Tudor brouille les pistes

Comme souvent lors des conférences de presse d'avant-match, Tudor ne s'est pas étendu sur le sujet concernant l'équipe qu'il va aligner ce soir contre le Sporting. Il a seulement confirmé le forfait de Sead Kolasinac (out pendant trois semaines), fait une blague sur le fait que Mbemba ne jouera pas (car le Congolais l'accompagnait en conférence de presse) et admis que la bonne prestation de Mattéo Guendouzi à Angers dans une position plus basse sur le terrain le faisait réfléchir : "Mattéo couvre deux postes c’est intéressant pour moi. Si je le mets plus haut, l’équipe est plus offensive mais moins équilibrée, et si je le mets plus bas, l’équipe est plus équilibrée mais moins offensive. J’ai le choix c'est vrai, mais j'ai les idées claires, vous le verrez lors de la compo."

Cette fois-ci, on n'a pas vraiment hâte d'être à 18h45 pour entendre la musique de la Ligue des Champions dans un Vélodrome vide et on entend fébrillement vers 20h30 pour connaitre le résultat de ce match couperet pour l'avenir de l'OM en C1.