OM-Rennes : l'équation Milik-Thauvin-Payet

Sampaoli pourrait redistribuer les rôles en attaque face à Rennes.

Publié le 10/03/2021 à 12:00

Depuis quelques années, la mode est aux initiales dans le football, notamment avec l'inoubliable MSN (Messi/Suarez/Neymar) du Barça. Évidemment, on évitera de parler de MTP pour le possible trio Milik/Payet/Thauvin que pourrait aligner Jorge Sampaoli pour sa première compo ce mercredi face à Rennes, mais on peut tout de même s'arrêter un instant sur ce triangle qui pourrait démarrer la rencontre, d'autant que cette configuration a des arguments à faire valoir. En effet, si la possibilité d'un 5-3-2 est évoquée depuis deux jours pour la première feuille de match de l'Argentin, la dernière tendance ressemble plutôt à un 5-4-1 où les deux milieux offensifs auraient une certaine liberté derrière Arkadiusz Milik, plutôt que de coller à la ligne de touche. Une sorte de sapin de Noël mis en place pour plus de créativité offensive.

Dégagés de l'obligation de défendre dans leurs couloirs, les deux créateurs de l'OM pourraient ainsi mettre Milik en orbite en se situant bien plus près de lui

Dans ce cas de figure, cela donnerait une défense à trois axiaux avec Balerdi, Alvaro et Caleta-Car, deux latéraux (Lirola et Nagatomo), deux milieux défensifs (Kamara et Cuisance), et donc ce duo Payet/Thauvin chargé d'alimenter Milik en fin de chaîne. Vue ainsi, cette organisation aurait l'avantage d'offrir suffisamment de densité sur la largeur au milieu avec deux latéraux assez haut et la possibilité pour Payet et Thauvin de venir la renforcer en position défensive, tout en s'intercalant entre les lignes une fois le ballon récupéré. Dégagés de l'obligation de défendre dans leurs couloirs, les deux créateurs de l'OM pourraient ainsi mettre Milik en orbite en se situant bien plus près de lui. Ce schéma offensif, Villas-Boas l'avait d'ailleurs tenté à Nîmes en décembre, et ça s'était plutôt bien passé (victoire 2-0). Si la compo de départ semblait être un 4-3-1-2 avec un Payet censé jouer à côté de Benedetto, elle s'était rapidement déformée. Le Réunionnais était descendu un cran plus bas au côté de Cuisance (Thauvin avait démarré sur le banc), et les deux avaient trouvé l'Argentin bien plus facilement. Renouveler l'expérience ce soir face aux Rennais pourrait donc s'avérer intéressant.

Trois autres schémas possibles pour Sampaoli, mais moins probables

Il reste évidemment d'autres possibilités comme un véritable 3-4-3, mais avec le risque de trop donner dans l'offensive tout en offrant des espaces aux Rennais. Même chose avec le classique 4-3-3 où Thauvin et Payet n'offrent pas suffisamment de sécurité dans le repli offensif. Enfin, il y a ce 5-3-2 annoncé depuis l'arrivée de Sampaoli et qui n'est pas à écarter ce soir. Mais, comme l'explique l'ancien coach olympien Alain Perrin dans L'Equipe, voir les seuls Lirola et Nagatomo défendre dans les couloirs pourrait s'avérer risqué. Réponse ce soir sur les coups de 19 heures.