OM : qualifiés, barragistes... la situation des Olympiens en vue du Mondial 2022

Le Mondial au Qatar, c'est dans un an ! Et on sait déjà qui sont les Olympiens qui ont des chances d'y participer, à condition d'être retenus par leurs sélectionneurs respectifs et à condition que leurs sélections accèdent au Mondial au Qatar. Où en sont-elles et qui est directement qualifié, barragiste ou déjà éliminé ?

Publié le 17/11/2021 à 17:15

Ils seront au Qatar !

Si Steve Mandanda n'est plus convié pour le moment aux rassemblements des Bleus, un autre Olympien a de grandes chances de voir le Mondial 2022 au Qatar avec la France, il s'agit du nouvel international Mattéo Guendouzi. Un autre international européen de l'OM pourrait bien figurer au Mondial 2022 en la personne de Duje Caleta-Car, qualifié in extremis avec la Croatie après un match décisif contre la Russie, arraché à la 81e minute de jeu (1-0). La Serbie de Nemanja Radonjic (prêté au Benfica) s'est magnifiquement sortie de son groupe en écartant le Portugal lors du dernier match et verra le Qatar, probablement avec NR7.

En Amérique du Sud, le Brésil de Gerson (qui a joué la nuit dernière contre l'Argentine) est d'ores et déjà qualifié.

Il devrait y être, s'il est retenu

Konrad De La Fuente et les Etats-Unis ont encore six matchs à jouer dans la zone CONCACAF avant de savoir si les USA seront directement qualifiés ou barragistes. Les quatre premières équipes de la poule finale de huit nations se sont détachées et se tiennent dans un mouchoir de poche (Canada, Etats-Unis, Mexique et Panama). Les trois premières seront directement qualifiées, la quatrième disputera un barrage intercontinental. Si Konrad n'a pas été convié aux deux derniers rassemblements, il conserve ses chances d'en être.

Ils auront la pression en mars pour les barrages !

En Europe, des barrages mettront aux prises 12 pays pour attribuer les trois dernières places. Cengiz Under avec la Turquie et Arkadiusz Milik avec la Pologne devront se sortir d'une demi-finale et d'une finale en matchs secs pour espérer voyager au Moyen-Orient dans un an.

En Afrique, les dix nations encore en course se disputeront les cinq billets mis en jeu. Le Sénégal de Bamba Dieng et Pape Gueye attend de connaître son adversaire après avoir réussi une très belle phase de poule. Amine Harit et le Maroc sont dans la même situation, mais le milieu offensif prêté à l'OM n'entre plus pour l'instant dans les plans de son sélectionneur Vahid Halilhodžić.

A noter qu'aucun Olympien n'est encore définitivement éliminé de la course au Mondial.