OM : les points forts et les points faibles de Tudor

La revue de presse du dimanche 3 juillet.

Publié le 03/07/2022 à 07:50
OM : les points forts et les points faibles de Tudor

Tudor, un expert dans la motivation
Le quotidien régional a interrogé Fabio Bianchi, journaliste de la Gazzetta dello Sport qui a suivi Igor Tudor lors de sa saison à l'Hellas Vérone (9e de Serie A). "Il dirige des séances d’entrainement très intenses, il faut travailler les joueurs très dur, mais en même temps, il est expert dans la motivation. Il parvient à se mettre au diapason de son effectif. Etant jeune, il se sent probablement encore un peu comme un joueur. Mais grâce à ce don pour la motivation, Vérone a joué ses meilleurs matchs contre les grandes équipes. Il lui manque peut-être encore quelque chose sur le plan tactique, mais en tant que technicien, il progresse beaucoup." Retrouvez toute l'actualité régionale dans La Provence.

Tudor, pas le genre à jouer les profs de foot

Le quotidien sportif a interrogé de son côté l'international suisse Valon Behrami qui a connu Tudor lors de son passage à l'Udinese (2018-2019). "Il veut de ses joueurs que ça aille de l’avant, avec un pressing intense et très haut, quitte à prendre des risques. Il a besoin de joueurs très physiques, parce que c’est un foot agressif qui nécessite une excellente condition. Tactiquement, il ne fait pas trop dans le détail. Ce n’est pas le genre à faire des pauses au milieu de la séance pour parler et jouer les profs de foot. Au contraire, lui, il veut du rythme, du rythme, du rythme. Après un entrainement, tu es parfois plus fatigué qu’après un match." Retrouvez toute l'actualité sportive dans L'Equipe.