OM : l'importance des deux pistons dans le système de Tudor

Retour sur la très bonne prestation de Jonathan Clauss et Nuno Tavares.

Publié le 09/08/2022 à 01:00

Dimanche soir, l'Olympique de Marseille s'est imposé face à Reims sur la pelouse de l'Orange Vélodrome (4-1). Parmi les agréables surprises, on y retrouve sans aucune contestation le niveau de jeu des pistons marseillais. En effet, tout au long de la rencontre, Jonathan Clauss et Nuno Tavares ont dynamité la défense rémoise. Edito.

L'importance des pistons avec Tudor

Très clairement, les pistons auront une importance primordiale cette année, compte tenu du système instauré par Igor Tudor. Sur le match de dimanche, Tavares et Clauss ont tous les deux apporté énormément à leur façon. En conférence de presse après le match, l'entraineur croate a souligné l'excellente prestation des deux nouvelles recrues : "Ce qui a fait la différence, c'est le jeu sur les couloirs, mais tout le monde a été important dans cette victoire. Ces deux-là ont été incroyables, extraordinaires, ils ont fait la différence ce soir et on a vraiment joué de la manière que je souhaitais, surtout en première période".

Ces deux profils semblent en tout cas parfaitement convenir au système mis en place par Tudor. Ils ont en effet un volume incroyable et réalisent de nombreux allers/retours. Il est ainsi fort à parier qu'à la fin de l'année, ils feront partie des joueurs ayant le plus couru. La définition des pistons étant à proprement parler des joueurs capables de répéter des efforts dans un match en animant leur couloir respectif, ces deux éléments très athlétiques collent donc parfaitement à ces attentes. Ils doivent en permanence proposer des solutions offensivement, mais aussi être parfois plus défensifs en formant une ligne défensive à cinq éléments plus compacte. Sans aucun doute, les pistons seront au coeur du jeu de Tudor. Tant mieux donc, quand on voit le niveau de jeu affiché par ces derniers dimanche dernier.

Nuno Tavares, l'arme du couloir gauche !

Le Portugais a réalisé une excellente performance dimanche, ce qui lui a permis de figurer dans l'équipe type de cette première journée. Le consultant tactique pour Le Phocéen, Maxence Volpe, nous en dit plus sur son rôle dans cette équipe : "Concernant le Portugais, dans son couloir gauche, il a été tout simplement énorme, il a apporté offensivement, il dégage une puissance incroyable. Il a pu faire plusieurs centres intéressants, dont un sur Ünder qui aurait mérité un but de plus pour l'OM. Surtout, en fin de première mi-temps, il slalome dans la surface rémoise pour mettre une frappe du droit, qui n'est pas son bon pied, et tromper le gardien du Stade de Reims. De ce côté-là, il a apporté énormément. Cependant, il y a un bémol. En montant régulièrement sur son flanc gauche, il laisse des espaces dans son dos. Sur l'un des dégagements rémois, qui constitue une de leurs seules grosses occasions, Tavares a fait preuve de naïveté en sautant en même temps que Rongier pour laisser finalement l'attaquant rémois partir seul au but. Concrètement, il manque encore de maturité. Mais sa puissance et son envie vont forcément apporter dans ce couloir gauche".

Clauss, l'autre atout majeur de cette équipe

Jonathan Clauss, l'autre piston marseillais, a également réalisé une excellente performance. "Dès le début du match, il a dévoré les espaces. Il a été régulièrement servi par Guendouzi notamment, il a lui aussi une capacité de centre très intéressante. C'est sur l'un d'eux que l'Olympique de Marseille a ouvert le score grâce à un contre-son-camp de Wout Faes. Il est peut-être un peu moins puissant et athlétique que Tavares sur le côté gauche, mais je pense qu'il va apporter une touche technique très intéressante en combinant avec les joueurs qui seront autour de lui. Il n'hésite pas, lui non plus, à proposer des solutions dans son couloir" note Maxence Volpe.

Que faire en cas d'absence ?

En tout cas, ces deux pistons ont déjà pris une grande importance dans cette équipe. Reste à savoir qui pourra les remplacer quand ils ne seront pas là. De par le niveau affiché par Tavares et Clauss, on peut légitimement se poser des questions quant à l'avenir de Lirola et de Kolasinac. Côté droit, l'Espagnol pourrait normalement le remplacer, même si contre Reims, Tudor a préféré l'international bosnien sur la droite. Enfin, côté gauche, Kolasinac peut aussi faire l'affaire. Mais au vu de l'état d'esprit affiché par les deux nouvelles recrues, on espère que ces joueurs vont pouvoir monter leur niveau de jeu afin de prétendre à les remplacer efficacement.