OM : et si Sampaoli repartait sur une hiérarchie claire ?

Analyse de l'effectif de l'OM, sous le prisme du 3-3-3-1 prôné par Jorge Sampaoli. Quels cadres dégager de cet effectif ?

Publié le 05/10/2021 à 01:00

A la suite d'une fin de mercato tardive, d'un turn-over imposé avec 7 matchs en 22 jours, de blessures, de suspensions ou encore de précautions, Jorge Sampaoli et son staff ont pris les matchs les uns après les autres. Entre ces deux trêves internationales, celle de septembre et celle d'octobre, l'OM présente un bilan moyen (2 victoires, 3 nuls, 2 défaites toutes compétitions confondues). Alors avant un nouveau rush de sept matchs en trois semaines qui se profile, il va être utile de recharger les batteries. Mais aussi de se fier à une hiérarchie théorique qui pourrait agir comme une boussole au moment de constituer le onze de départ. Surtout que, désormais, il y a presque de quoi constituer un escouade de 20 joueurs de champ. Le souhait initial de Longoria et Sampaoli : avoir à chaque poste un titulaire et son alternative. Passage en revue des troupes donc sous le prisme du 3-3-3-1, en mettant de côté volontairement la concurrence des deux gardiens qui semble de toute façon déjà à part. 

La ligne défensive

C'est peut-être là où il y a le moins de débats. Même s'il est coupable lors des deux défaites de l'OM en Ligue 1, William Saliba reste un taulier de cette équipe. A ses côtés, dans l'axe, Leonardo Balerdi, de par sa qualité de relance, semble lui aussi dans l'équipe-type. Le troisième élément de ce socle est sans surprise Luan Peres, même s'il sort d'un mauvais match à Lille. Pour les remplacer, on trouve Jordan Amavi à gauche, même si sa mi-temps à Angers n'a pas été probante. Alvaro Gonzalez pourrait être véritablement considéré comme le quatrième homme dans la hiérarchie, même s'il semble, à choisir, plus la doublure de Balerdi. Enfin, Duje Caleta-Car apparaît comme le sixième joueur par défaut, car il n'est pas vraiment un axial droit. Mais ses prestations à Angers ou Lille n'incitent de toute façon pas à lui confier plus. 

La ligne de milieux 

Ce ne sont pas forcément ceux qui ont le plus joué, mais ce sont eux qui se sont montrés les plus convaincants : Mattéo Guendouzi, Boubacar Kamara et Valentin Rongier méritent d'occuper les trois postes du milieu de terrain. Utilisé dans un rôle différent, Rongier a su se montrer sous un visage intéressant à Lille par exemple, comme vous pouvez le voir en vidéo avec les tops et flops du match. Guendouzi est un leader qui s'est montré au niveau européen contre Galatasaray, alors que la simple présence de Kamara a donné du peps au retour des vestiaires à Lille. Le quatrième homme, c'est sûrement Pol Lirola. Si jamais Sampaoli décide de renforcer son milieu et de faire monter Guendouzi d'un cran, l'Espagnol débarque pour être milieu droit. Pour compléter, on trouve Pape Gueye, avant tout doublure de Kamara au poste de sentinelle, et Gerson, milieu relayeur plutôt gauche. 

211004_compo.png (226 KB)

La ligne d'attaque 

C'est un quatuor qui fait rêver la plus grande majorité des supporters de l'OM : derrière un Arkadiusz Milik enfin rétabli, il y aurait Dimitri Payet (qui n'a cependant fait que 3 matchs sur les 7 derniers). Et comme la force du début de saison des schémas de Sampaoli passait par les ailes, autant y remettre les principaux protagonistes. Cengiz Under à droite, Konrad de la Fuente à gauche. Surtout que, désormais, il y a de quoi doubler tous les postes. Enfin presque. Déjà, à gauche, l'international américain pourra retrouver de l'alternance avec Luis Henrique. Les deux jeunes ailiers, rapides, pourraient reprendre confiance s'ils ne sont que deux sur le poste, ce qui n'a pas vraiment été le cas ces dernières semaines, avec en point d'orgue Pol Lirola sur la deuxième période contre le LOSC. Recruté pour être la doublure de Payet, Amine Harit pourrait enfin être utilisé dans ce rôle, comme Cheikh Bamba Dieng pour seconder Milik. Reste un dernier joueur à trouver pour remplacer Under au cas où. Va pour Ugo Bertelli, qui a un peu joué ce rôle avec l'équipe réserve et qui semble être le jeune joueur de la pouponnière phocéenne le plus en forme en ce moment.