OM-Angers : bétonner la 5e place en attendant la révolution

L'OM accueille Angers ce dimanche avec l'occasion de conforter sa cinquième place, synonyme de qualification pour l'Europa League. Un rendez-vous à ne pas rater.

Publié le 16/05/2021 à 01:00

Ce dimanche (21 heures, C8), l'OM accueille Angers au Vélodrome pour un match qui pourrait rapporter gros, à condition évidemment de proposer autre chose que les dernières prestations face à Strasbourg (1-1) ou Saint-Etienne (0-1). En effet, les Olympiens disposent là d'une occasion en or pour conserver leur cinquième place, et même faire le trou puisque Lens (6e) et Rennes (7e) seront en danger à Bordeaux et à Monaco. Du coup, même si l'Europa League n'était évidemment pas l'objectif initial, on ne fera pas la fine bouche au vu de ce que l'OM a traversé cette saison. Une compétition qui permettrait à l'OM de maintenir son standing européen, d'attirer aussi des recrues, et enfin de vivre des soirées que l'on imagine épicées avec un Jorge Sampaoli en bord de touche, même si elles se joueront le jeudi. Autant de raison de ne pas se louper face au douzième de Ligue 1.

Comme Sampaoli l'a souligné vendredi, il y a un match important à gagner, et l'heure n'est pas aux états d'âme

En théorie, il ne devrait pas y avoir de raison que cela arrive. En théorie seulement, car il devient de plus en plus difficile de cerner cet OM de fin de saison. Un effectif pour le moins éclaté, avec de nombreux départs à venir, le plus emblématique étant évidemment celui d'un Florian Thauvin qui disputera son dernier match sous les couleurs de l'OM. On s'est d'ailleurs posé plus tôt dans la semaine la question de la nécessité de faire jouer Thauvin face à Angers. En effet, si l'Orléanais restera le joueur majeur de l'OM de ces dernières années, cette propension qu'ont les bons joueurs de l'effectif à quitter le navire gratuitement commence à piquer, même s'ils ne sont pas les seuls responsables de ce triste état de fait. Dans le même temps, comme Sampaoli l'a souligné vendredi, il y a un match important à gagner, et l'heure n'est pas aux états d'âme. Les meilleurs du moment seront donc alignés face à Angers, et c'est logique.

D'abord se qualifier pour l'Europe, et entamer ensuite la révolution avec Longoria et Sampaoli

L'objectif est donc celui du match à venir, en attendant de voir plus grand. Plus grand, c'est l'OM qu'on imagine la saison prochaine et dont la construction commencera d'ici quelques jours. Un OM étiqueté Pablo Longoria, dont les premières rumeurs commencent à poindre et nous font saliver. Pas de grands noms, pas d'anciennes gloires en quête d'un dernier contrat juteux, mais plutôt de jeunes têtes d'affiche dans un marché ouvert à l'OM et à ses vrais concurrents. C'est là que l'on va savoir ce que veulent Longoria et Sampaoli, même si on a déjà quelques échantillons dispersés régulièrement dans la presse française et internationale. La confirmation d'un OM rajeuni et branché sur les courants actuels, ce qui n'empêche en aucun cas l'ambition, à l'image d'un Lille qui commence à récolter ce qu'il bâtit depuis quelques années. Un chantier qu'il nous tarde de suivre de près, et qui débute dès ce soir en bétonnant une cinquième place qui n'aura rien d'anodin à la fin du compte.