OM 3-2 Lorient : trois points et des enseignements...

Retour sur la victoire de l'OM contre Lorient (3-2) obtenue dans les dernières minutes.

Publié le 18/04/2021 à 01:00

Il y avait le "Fergie Time", en l'honneur de Sir Alex Ferguson, parce que Manchester United avait l'habitude de marquer dans les dernières minutes du temps additionnel à Old Trafford sous les ordres du technicien écossais. Il va peut-être falloir trouver une adaptation pour Jorge Sampaoli à l'OM, à moins que le "Sampa Time" ne s'impose de lui-même. Avec le coach argentin, l'OM tourne à deux buts par match, ce qui est déjà pas mal. Mais les deux tiers ont été inscrits dans les derniers instants des deux périodes d'un match. De quoi donner des émotions, forcément, aux supporters devant leurs écrans. Contre Lorient ce samedi, ça n'a pas manqué, et ils sont nombreux à s'être pris dans les bras sur la frappe croisée victorieuse de Lirola à la 90e... dommage que cela ne serve qu'à repasser devant Rennes à la sixième place du classement de Ligue 1. 

Sampaoli continue sa série

 

En même temps, cela fait un moment que les enjeux sont connus. Fini la lutte pour le titre alors que c'est ouvert cette année, fini les espoirs de faire deux saisons d'affilée la Ligue des champions, reste ce "challenge Europa League". Qui n'est même pas prioritaire pour Jorge Sampaoli. Ce qui importe, c'est avant tout de bien préparer la saison prochaine. Alors les bonds sur le but de Lirola, c'était vraiment pour la forme. Même la victoire n'est pas satisfaisante contre Lorient dans le sens où l'OM a peut-être plus de satisfaction dans le jeu à tirer de son match nul ramené de Montpellier la semaine dernière. Mais, puisqu'on est aussi dans la période où l'on tire des enseignements, l'entraîneur de l'OM peut se dire que son week-end est tout bénéf. Comme vous pouvez le voir dans la vidéo, il l'a noté lui-même, il continue sa série (4 victoires consécutives au Vélodrome), ce qui est toujours bien pour la confiance. Et cela lui permet aussi d'en apprendre plus sur son groupe, à moindres frais. 

Plus clair pour Cuisance et Thauvin

 

Car pour démarrer le match, Michaël Cuisance a eu une nouvelle chance, à son poste, au milieu de terrain, dans le coeur du jeu, entre Pape Gueye, Dimitri Payet... Florian Thauvin, lui, était positionné dans le couloir gauche. Deux échecs qui ont conduit à une première mi-temps très insuffisante en terme de jeu. Sampaoli le reconnaît lui-même, comme vous pouvez le voir en vidéo. Son pari, c'était de jouer la profondeur sur les deux côtés, avec Lirola et Thauvin. Il ne retentera peut-être plus l'expérience. Parce que Luis Henrique a été plus efficace dans ce rôle en début de deuxième période à son entrée, mais aussi parce que Thauvin sur le côté droit semble bien plus utile, notamment pour faire briller Lirola. Alors même s'il ne sera peut-être plus à l'OM l'an prochain, il a encore à donner sur les cinq matchs restants, autant s'en servir. Aussi parce que justement, Cuisance, qui aurait pu être une alternative, a encore déçu. Il y a quelques semaines encore, un deuxième prêt de Cuisance par le Bayern était annoncé comme une possibilité. Désormais, on en est presque à se demander s'il ne vaut pas mieux tester Ugo Bertelli dans l'entrejeu. Ca fera un enseignement de plus...