OM 2-1 Nîmes : pas fou mais on prend !

Publié le 13/04/2019 à 18:54
OM 2-1 Nîmes : pas fou mais on prend !
A Marseille (Stade Vélodrome)
L1 | J32 | Samedi 13.04.2019 | 17:00 sur BeIN Sport 1 et Canal+
Marseille
2 - 1
(MT : 0 - 0)
NIMES
Arbitre : Franck Schneider | Temps : cool (18°) | Terrain : bien | Spectateurs : 62 614
 Germain 72e  Savanier 81 sp
 Luiz Gustavo 73e  
Caleta-Car (24e) Savanier (19e)
  Maouassa (69e)
NOTE DU MATCH : 06/10 NOTE DE L'ARBITRE : 05/10

Avec la défaite de Lyon à Nantes, c'était le minimum. Une victoire contre Nîmes, pour, un peu espérer, au moins éviter de rentrer dans une nouvelle crise. Malgré la blessure et la sortie précoce de Balotelli, l'OM s'en sort 2-1. S'il faudra repasser pour la manière, les trois points vont peut-être aider à ce que ça revienne dans les prochains matchs.

Maladresses et malchance

Contre toute attente, Rudi Garcia redonne sa chance à Luiz Gustavo. Et pour mettre le Brésilien dans les meilleures dispositions, son milieu le plus complémentaire, Maxime Lopez, est aligné à ses côtés, mais aussi Payet pour jouer dans un 4-2-3-1 que connaît bien le club phocéen. De quoi donc mettre également le numéro 10 dans une configuration favorable et il ne tarde pas à distribuer des galettes en profondeur comme seul lui (dans l'effectif) sait les donner. Mais Thauvin et Radonjic ne sont pas efficaces. Sale première mi-temps pour le Serbe qui se montre brouillon alors qu'il faut être efficace à trois reprises. Et comme si ça ne suffisait pas, Balotelli sort dès la demi-heure sur blessure, s'étant mal réceptionné sur un duel anodin en début de partie et ne parvenant pas à s'en remettre, et Gustavo trouve le poteau sur une frappe limpide à l'entrée de la surface. 

La spéciale de Valère Germain

Radonijc pense bien se rattraper en début de seconde période. Servi par Thauvin, le Serbe botte dans le but vide. Mais après Lille, il est à nouveau victime de la VAR, puisque Thauvin était hors-jeu au tout départ. Un Thauvin qui l'est encore un quart d'heure plus tard quand il marque sur une offrande de Payet. Ca se joue vraiment à 1 millimètre et l'arbitre ne consulte même pas la VAR. Mais peut-être pour compenser, il donne un coup franc bien placé au même joueur quelques minutes plus tard. La tentative de Flotov est contrée mais sur le corner qui suit, Germain sort sa spéciale, la tête coupée au premier poteau. Délivré, l'OM se met à l'abri la minute suivante grâce à Luiz Gustavo. La frappe du Brésilien est d'abord contrée par deux Nîmois, il tente alors la douceur avec un lob astucieux qui prend Bernardoni de court comme un vulgaire tennisman non classé. A l'abri, à l'abri, à dix minutes de la fin, pour une main involontaire de Kamara dans la surface, Savanier réduit la marque sur penalty. Dans les dernières minutes, Nîmes pense même obtenir un deuxième penalty. Mais après nouveau visionnage de la VAR, l'arbitre se déjuge. Ouf.

LE ONZE DE L'OM
Mandanda (g)
B.Sarr - Kamara - Caleta-Car - Sakai
M.Lopez - L.Gustavo
Thauvin Njie 77e - PayetSanson 84e - Radonjic
BalotelliGermain 32e
Non entrés : Pelé (g), Amavi, Rami, Strootman

 

LE ONZE DE NIMES
Bernardoni (g)
Ripart - Lybohy - Miguel - MaouassaPaquiez 71e
Savanier
Ferri - BobichonBozok 77e
Bouanga - AliouiGuillaume 62e - Thioub
Non entrés : Valette (g), Alakouch, Valdivia, T.Valls