OM 1-0 Lokomotiv : ça ne fait pas de mal !

Retour sur la victoire de l'OM en Europa League contre le Lokomotiv Moscou (1-0).

Publié le 10/12/2021 à 01:00

Depuis la demi-finale contre Salzbourg en 2018 à l'Orange Vélodrome (2-0, avec des réalisations de Thauvin et Njié), l'OM ne s'était plus imposé en Ligue Europa. Il y avait eu la campagne désastreuse après la finale avec Rudi Garcia, puis les premiers matchs où les Marseillais n'ont pas réussi à se montrer efficace. Cela faisait une série de 13 matchs sans victoire, donc, vu comme ça, même si un nul suffisait sur cette soirée, ce n'est pas du luxe de voir l'OM gagner cette rencontre. Avec cette victoire, l'OM finit sa phase de poule avec 7 points, Arkadiusz Milik avec 4 buts au compteur, les apparences sont presque sauvées, même si l'objectif initial était ailleurs.

Une rotation mieux maitrisée

Jorge Sampaoli a lui aussi joué le jeu. Il a fait tourner mais pas trop, histoire de garder une dynamique globale. Ceux qui ont été relancés, comme Milik, Pape Gueye ou Mandanda, l'ont ainsi été dans des conditions favorables, entourés de titulaires pour donner le change. Si ce n'était pas sans risque, à l'arrivée, c'est tout bénef' puisqu'il n'y a pas eu de casse. Certes, Valentin Rongier s'est fait expulser et sera suspendu pour le barrage aller pour les 1/8e de finale de la Conference League. Mais tout le monde a eu du temps de jeu. Pour une fois, l'entraîneur de l'OM a utilisé ses cinq changements. Cela a permis à un Guendouzi de souffler, comme à un Payet ou à un Lirola de rester en jambes pour le déplacement à Strasbourg dimanche. Le seul point négatif, c'est peut-être Bamba Dieng, dont le gros raté en fin de match risque de perturber son sommeil tant le jeune attaquant n'aura pas forcément le temps de jeu adéquat pour rapidement se rattraper.

Le même sentiment qu'après la victoire contre Troyes... 

C'est dans une optique globale que cette victoire est bonne à prendre pour Sampaoli. Ce n'était pas un grand match, comme la victoire à l'Orange Vélodrome contre Troyes n'était pas un grand match. Sur ses dix derniers, l'OM compte quatre victoires sur le même score de 1-0. Mais derrière Troyes, l'OM était allé s'imposer à Nantes. Si le club phocéen ramène d'Alsace les trois points, personne ne se plaindra de l'enchaînement. Dans le jeu, ce n'était pas incroyable mais une victoire remet toujours certaines têtes à l'endroit. Le capital confiance de Milik est forcément à la hausse après son but, Saliba s'est rassuré en vitesse avec quelques belles interventions, Gerson, s'il aurait pu être plus réaliste devant le but, reste dans sa dynamique avec une belle activité au milieu de terrain et Payet a toujours le football carnaval dans ses pieds. C'est donc peut-être une meilleure préparation pour le match de Ligue 1 de dimanche qu'une semaine d'entraînement. Il n'y a plus qu'à le confirmer à la Meinau...