OM 0-0 Galatasaray : il ne manque pas grand-chose...

Retour sur le match nul de l'OM contre Galatasaray en Ligue Europa (0-0).

Publié le 01/10/2021 à 01:00

S'il s'agit de rester concentré uniquement sur la jauge "émotions", ce match nul entre l'OM et Galatasaray (0-0) a totalement sa place dans la saison que Jorge Sampaoli est en train de nous faire vivre. Jusqu'au bout, jusqu'à la 98e minute, l'espoir était là de voir cette équipe de l'OM délivrer le Vélodrome. Ils ont poussé, les occasions qui donnent envie de retenir son souffle et de croiser les doigts se sont enchaînées, mais à la fin, ça n'a pas payé...

Beaucoup de joueurs n'ont pas montré leur meilleur visage

Attention, ce n'est pas pour autant qu'il faut tomber dans l'analyse simpliste. Si l'OM ne gagne pas, ce n'est pas la faute de l'arbitre, ou du gardien adverse qui sort le match de sa vie. Quand on se penche sur la prestation des Olympiens, ils sont plusieurs à ne pas avoir répondu aux attentes. Cheikh Bamba Dieng a montré qu'il n'était pas encore un renard des surfaces. Cela requiert de l'expérience, c'est vrai, et cela renvoie à cette dernière ligne droite du mercato où un élément confirmé à ce poste était espéré. Mais sans aller si loin, est-ce que le Dieng de Monaco ne serait-il pas rentré dans les cages avec le ballon sur le service cinq étoiles d'Under en seconde période ? Amine Harit n'a pas été à la fête non plus, comme cela a été précisé dans les tops et flops que vous pouvez retrouver en vidéo, avec beaucoup trop de déchet dans son jeu. Payet a été bon, mais pas non plus phénoménal, la grinta turque se chargeant souvent de le rattraper après son premier crochet. Si l'on y ajoute un Pape Gueye approximatif et un Cengiz Under, de l'aveu même de son coach, qui n'était pas au top en première mi-temps, cela commence à faire beaucoup.

Saliba, ce n'était qu'un accident

Pour autant la dynamique de jeu reste bonne, l'OM reste une équipe qui parvient à dominer son adversaire, à multiplier les passes devant la surface adverse et cela n'est pas donné à tout le monde. Il y a de quoi positiver en se disant que Milik a fait son entrée sur 30 minutes et qu'il semblait vraiment animé d'une volonté de tout casser cette saison. Reste à ses coéquipiers à faire du mieux possible pour jouer avec lui car cela ne saute pas pour l'instant aux yeux, niveau circuit de passes. Après Angers et Lens, cela fait donc 3 matchs sans victoires. Quand même. L'avantage du jeu c'est que cela permet de ne pas gamberger trop longtemps. L'OM a tout de même quelques certitudes. Comme William Saliba, qui a prouvé que son match contre Lens n'était qu'un accident. Face à Lille dimanche, qui a beaucoup moins de raisons d'être en confiance, il faudra donc convertir tout cela en points.