Nemanja out ? Marley in !

Alors que l'ailier serbe va se faire opérer cette semaine, le jeune Aké s'est illustré au bon moment.

Publié le 18/02/2020 à 15:00

Il y a des saisons comme ça où tout s'emboîte, comme si une solution miracle tombait du ciel à chaque pépin. Strootman déçoit ? Kamara se révèle comme l'un des meilleurs six de Ligue 1. Benedetto tombe en panne ? Payet déboule avec sa boîte à outils. Ce dernier est forfait pour le match-clé à Lille ? Germain surgit des ténèbres pour faire la différence. On pourrait continuer la liste encore un moment, d'autant qu'une nouvelle page s'est ouverte à Lille. Alors que Nemanja Radonjic a les adducteurs qui couinent depuis un moment, le staff médical décide de l'envoyer se faire opérer d'une pubalgie. Privé de Payet dans le Nord, André Villas-Boas demande quand même au serbe un dernier effort avant de partir à la clinique. Avec l'absence de Thauvin, on se demande alors qui va animer les couloirs de l'OM en attendant les retours du champion du monde et de NR7. La réponse est tombée dimanche soir : Marley Aké n'est pas qu'un jeune prometteur, il est désormais capable de tenir la route et même de faire la différence en Ligue 1. Elle est pas belle la vie ?

"Trois semaines minimum pour reprendre le travail, mais pour un retour à la compétition, on table plutôt pour six semaines"

Avant de développer sur le jeune Marley, arrêtons-nous deux minutes sur le cas Radonjic. Après le match, AVB a annoncé que la décision pour l'opération du Serbe était prise : "Radonjic, avec sa pubalgie, on ne pouvait pas prendre de risque au-delà de dix minutes. Il va se faire opérer mardi. Je pense qu'il en aura pour vingt ou vingt-cinq jours". Une bonne nouvelle, même si on peut être interpellé par un délai si court. En fait, il s'agit d'une intervention assez légère, même si le retour réel à la compétition devrait être un peu plus long, comme l'explique au Phocéen l'ancien médecin de l'OM Emmanuel Prou : "En général, chez les footballeurs, il s'agit d'une pubalgie à forme haute, au niveau des abdominaux. C'est une opération qui consiste à renforcer la paroi abdominale. Il s'agit de retendre les muscles de l'abdomen en suturant la zone de faiblesse. On peut parler d'un délai de trois semaines minimum pour reprendre le travail, mais pour un retour à la compétition, on table plutôt pour six semaines". Un retour qui pourrait donc coïncider avec celui de Florian Thauvin.

En 20 minutes sur la pelouse de Lille, Marley a radicalement changé la donne en créant de réelles différences dans les 30 derniers mètres

Mais, comme rien ne semble pouvoir ébranler l'édifice marseillais cette saison, AVB s'est donc dégoté une solution dimanche à Lille avec le jeune Marley Aké. Jusqu'ici, soyons honnêtes, on n'avait pas vu grand-chose de la part du néo-pro formé à l'OM. Quelques minutes grappillées par ci - par là, une bonne réputation, mais guère plus. En 20 minutes sur la pelouse de Pierre-Mauroy, Marley a radicalement changé la donne en créant de réelles différences dans les 30 derniers mètres et en étant surtout à l'origine des deux buts de la victoire. Accélérations, tête haute, conduites de balles fluides et décalages aux petits oignons qui ont fait dire à son coach qu'il ne s'était pas trompé sur son compte : "Il a déjà été décisif. Contre Strasbourg à la maison en championnat, il fait expulser un joueur. Il a fait des entrées avec de l'envie. D'habitude il entre comme attaquant, là il était sur un côté, qui est sa position naturelle. Il a la vitesse, je pense qu'il peut devenir un grand joueur. En lui, on a peut-être un futur joueur de l'OM". Et on a même déjà une solution toute trouvée pour les prochaines semaines. Quand on vous dit que tout s'emboîte...