Lens 0-2 OM : le test réussi de Jorge Sampaoli

Grâce à la victoire de l'OM à Lens (0-2), les Marseillais respirent. Et Jorge Sampaoli valide son style.

Publié le 23/01/2022 à 01:00

Lors du match aller à l'Orange Vélodrome, l'OM avait pris une leçon de réalisme (et un peu de style de jeu) en s'inclinant 2-3 contre Lens. Hier soir, Jorge Sampaoli a pris sa revanche et propulse l'OM à la deuxième place du championnat en attendant les résultats de ce dimanche. De quoi valider le style qu'il tente d'imprimer à son équipe depuis plusieurs mois ?

Sampaoli remporte son duel tactique avec Haise

Franck Haise l'avoue volontiers : Sampaoli a remporté son match tactique. En usant d'un bloc très haut avec une densité élevée au milieu de terrain, le technicien olympien a étouffé son adversaire et l'a empêché d'utiliser son jeu de transition. Sur le terrain, cela a donné un OM dominateur, qui combinait beaucoup. Beaucoup trop pour des Lensois attentistes, qui comptaient prendre l'OM au piège du contre. Mais, hier soir, c'est bien l'Olympique de Marseille qui a remporté son combat et de bien belle manière. Sans Milik, mais avec un milieu de terrain de plus, ils ont imposé le style qu'ils désiraient à des adversaires souvent dépassés.

Sans innover, l'Argentin valide son style

L'OM n'a pourtant pas réellement innové. La défense à quatre avec un latéral-milieu de terrain est là, tout comme l'usage d'un faux neuf, un Kamara qui prête main forte à ses défenseurs ou encore les difficultés à frapper de loin. Sauf que cette fois, l'équipe phocéenne a semblé maîtriser sa partition de bout en bout. Après avoir ouvert la marque en première, les Olympiens ont su gérer leurs temps faibles en seconde. L'OM a su reculer pour mieux tuer son adversaire, en témoigne la banderille plantée par Cédric Bakambu en fin de rencontre. Finalement, si l'OM n'a pas révolutionné son jeu hier soir, on peut sans doute se dire qu'il a été capable d'apprendre de ses erreurs passées. Là où un Villas-Boas avait changé ses plans pour gagner à Angers, Sampaoli a fait comme d'habitude. Avec la victoire au bout, personne ne se plaint que les Marseillais redoublent de passes courtes. Reste à régler la mire à domicile...