Lazio-OM : Sampaoli doit-il faire tourner avant le Classique ?

L'OM se déplace sur le terrain de la Lazio ce jeudi, avec la perspective du Classique OM-PSG trois jours plus tard au Vélodrome. De quoi cogiter pour Sampaoli dans sa compo d'équipe.

Publié le 20/10/2021 à 01:00

Ce jeudi, l'Olympique de Marseille revêt ses habits européens face à la Lazio au Stade Olympique de Rome (18h45, RMC Sports 1). Une affiche de haut rang que les Olympiens auront évidemment à coeur de remporter, eux qui ont démarré leur phase de poules de l'Europa League par deux matches nuls face au Lokomotiv Moscou (1-1) et Galatasaray (0-0). Même chose pour Jorge Sampaoli, très attaché à cette compétition européenne et pas vraiment du genre à prendre les matches par dessus la jambe. En revanche, le technicien argentin aura forcément à l'esprit un autre rendez-vous de la semaine, et pas n'importe lequel, puisque l'OM joue le Classique dimanche au Vélodrome. Avec seulement trois jours entre ces deux affiches de prestige, sans compter le match de dimanche dernier face à Lorient, difficile de ne pas envisager la possibilité d'un turnover.

Côté romain, Maurizio Sarri devrait aligner sa meilleure composition d'équipe, car il dispose d'un jour de récupération en plus

Côté romain, la possibilité existe aussi, mais elle est moins évidente, sachant que les joueurs de Mauricio Sarri ont joué samedi face à l'Inter (3-1) et qu'ils auront donc cinq jours de récupération avant de recevoir l'OM, puis joueront dimanche un match moins compliqué au Hellas Vérone. Le coach italien devrait ainsi aligner son équipe type. "Déjà, de par le jeu qu'il prône, Sarri joue toujours pour gagner, explique au Phocéen le spécialiste de la Serie A pour BeIN Sports Philippe Genin. Cela fait partie de son ADN et je ne doute pas qu'il jouera cette compétition à fond. Evidemment, si les deux matches à venir tournent mal, ils peuvent changer leur fusil d'épaule, mais cela m'étonnerait. Une fois passée la phase de poules, les dirigeants de la Lazio savent qu'il y aura de très gros matches à jouer en C3, et ils savent aussi que cette compétition délivre au bout un ticket pour la Champions League. C'est pour cela que je vois Sarri aligner sa meilleure équipe".

On voit mal Sampaoli calculer avant d'établir sa compo, lui qui a fait de cette double confrontation face à la Lazio un objectif "vital"

Un raisonnement que l'on peut évidemment tenir aussi pour Jorge Sampaoli, qui a clairement fait de cette Europa League un rendez-vous majeur. Suite au match nul face à Galatasaray, l'Argentin pestait d'ailleurs contre le manque de réussite de ses hommes dans cette compétition : "On mériterait d'avoir six points. On a été très supérieurs au Lokomotiv et très supérieurs à Galatasaray. Donc oui, on mérite mieux et notre équipe pourrait avoir six points". On le voit donc mal calculer avant d'établir sa compo pour jeudi, lui qui a fait de cette double confrontation face à la Lazio un objectif "vital" afin de se sortir de cette poule. En revanche, Sampaoli sait qu'il dispose d'un effectif à la valeur homogène et n'écarte donc pas la possibilité de procéder à des retouches lors des périodes chargées. "L'exigence qu'on a nous demande d'avoir tout le monde à 100%, expliquait-il il y a quelques semaines. La concurrence dans un effectif plutôt équilibré, égal, implique tout le monde. Le calendrier chargé va nous obliger à faire du turnover. Tout le monde doit être à 100%. Et puis moi aussi, je suis exigeant et vous verrez que les noms sur la feuille de match vont continuer à changer à chaque match".

Pour autant, l'homogénéité de l'effectif devrait lui permettre de procéder à un turnover pour préparer le Classique

On pourrait donc voir à Rome quelques aménagements en vue du Classique dimanche. Lesquels ? Difficile à dire, car Sampaoli dispose d'informations sur l'état de forme précis de ses joueurs que nous n'avons pas. Mais, il n'est pas impossible d'imaginer des mouvements en défense, sachant que des éléments comme Balerdi et Alvaro étaient sur le banc face à Lorient. Pareil au milieu avec un Pape Gueye qui se tient prêt et un Gerson qui aura récupéré de son voyage en Amérique du Sud. Même chose enfin en attaque, avec des éléments interchangeables comme Harit, Konrad, Luis Henrique ou Bamba Dieng. De quoi faire tourner avant Paris, même s'il ne fait aucun doute que Sampaoli alignera avant tout à Rome une équipe pour gagner.