Lazio 0-0 OM : enfin à la hauteur de la coupe d'Europe

Retour sur le match nul obtenu par l'OM sur la pelouse de la Lazio Rome.

Publié le 22/10/2021 à 01:00

Avec le but d'Arturkoglu dans les dix dernières minutes, là même où l'OM s'était fait bêtement rejoindre lors de la première journée, Galatasaray a pris le large dans le groupe d'Europa League de l'OM. Les Turcs ont déjà 7 points, et lors de la prochaine journée ils reçoivent le dernier du groupe dans leur stade : une configuration qui amène à dire que les Marseillais auront fort à faire car du côté de la Lazio on doit aussi miser sur un parcours presque parfait. Mais franchement, ce n'est pas le principal enseignement de cette soirée européenne. Ce n'est pas de la mauvaise foi de supporter, juste du soulagement : pour la première fois depuis bien longtemps, l'OM s'est montré à la hauteur dans une grosse confrontation face à un club étranger hors du Vélodrome. 

Pas vraiment de flop sur ce match

Car oui, c'est clairement un bon 0-0. Le match était plaisant à suivre et il serait presque tentant de le regarder à nouveau pour comprendre, maintenant que le résultat est connu, les raisons qui ont poussé les coachs à faire ces changements-là, un peu comme on chercherait à mieux saisir les nuances du scénario d'Inception au deuxième visionnage. Il y avait une grosse intensité d'une Lazio de Sarri qui a fait du jeu à la Sarri, avec ses passes courtes et sèches pour amorcer les actions. L'OM y a opposé son double-schéma, avec et sans ballon, avec un Valentin Rongier qui se muait en arrière droit ou un Pol Lirola qui collait la ligne de touche en phase offensive. Tout le monde savait ce qu'il avait à faire, et tout le monde mettait du coeur à l'ouvrage. Pour preuve, si les satisfactions individuelles sont nombreuses sur cette partie (Rongier, Boubacar Kamara, Pau Lopez évidemment...) difficile de pointer un joueur qui a été nettement en dessous des autres, comme vous pouvez le voir dans la 3e mi-temps en vidéo. Ce n'est pas non plus un exploit, et l'OM aurait pu s'imposer. Il aurait fallu peut-être pour cela d'autres changements, puisque les Laziales ont pris le dessus en fin de partie, ou un peu plus de réussite pour Cengiz Under et Dimitri Payet, qui se sont procurés de bonnes occasions.

 

 

Un bilan tellement dur à l'extérieur en coupe d'Europe

Mais c'est déjà pas mal. Face à une Lazio habituée des joutes européennes, l'OM n'a pas baissé les yeux, a joué son football. Et à l'extérieur en coupe d'Europe, cela n'arrivait quasiment plus. Jugez plutôt, sur les dix dernières années, les Olympiens ont disputé 28 matchs à l'extérieur en compétitions européennes : le bilan est famélique avec 17 défaites, 8 nuls et seulement 4 petites victoires. A Tiraspol, Liberec, Groningen et à Bilbao alors que l'OM avait fait déjà un grand pas pour sa qualification en quart au match aller. Alors si ce nul à Rome n'est pas une victoire, il a un goût agréable, après tant de soirée où les joueurs phocéens avaient envoyé une bien mauvaise image de leur football, que ce soit à Porto, à Athènes, à Francfort... C'est un nul qui a de quoi donner un coup de boost au moral du vestiaire, que ce soit pour le prochain match de championnat ou le retour contre les Italiens début novembre au Vélodrome. Mais ce n'est évidemment pas une fin en soi.