Khaoui peut-il convaincre Villas-Boas ?

Très discret et loin dans la hiérarchie depuis son retour de prêt, Saïf-Eddine Khaoui parviendra-t-il à convaincre André Villas-Boas de l'utiliser un peu plus ?

Publié le 03/10/2019 à 11:30

Sur les huit premiers matchs, André Villas-Boas a utilisé l'international tunisien de l'OM Saïf-Eddine Khaoui à deux reprises. Deux entrées en jeu dans le dernier quart d'heure contre Saint-Etienne et contre Rennes. Face aux Bretons, il s'est notamment distingué par une très jolie passe aveugle à destination de Dario Benedetto dans le dos de la défense, mais l'Argentin n'est pas parvenu à tromper Edouard Mendy.

"Il m'a dit qu'il voulait rester et essayer de lutter"

Une action qui montre aussi la volonté de l'ancien Tourangeau de ne pas lâcher. Son état d'esprit a d'ailleurs été loué par son entraîneur André Villas-Boas en conférence de presse avant le match de Rennes : "Saïf, on est très content de son évolution. En début de saison, on a évoqué la possibilité d'un nouveau prêt. On a discuté tous les deux et il m'a demandé de lui laisser sa chance. On a été très direct. Je lui ai dit : "je peux te donner cette opportunité mais à la fin tu peux arriver à décembre-janvier avec 10 ou 15 minutes de temps de jeu. Et ça je pense que ça ne t'intéresse pas". Il m'a dit qu'il voulait rester et essayer de lutter pour se faire une place. Il est très bien, il peut jouer à plusieurs postes. Il a fait une bonne rentrée contre Saint-Etienne. Au milieu nous sommes bien, mais il peut être une option".

Désormais devant Chabrolle ?

Prêté à Troyes en 2017-2018 et à Caen en 2018-2019, Saïf Khaoui s'est construit une solide expérience en Ligue 1 du haut de ses 24 ans. Avec 65 matchs, 11 buts et 4 passes décisives, il s'est affirmé comme un joueur de l'élite, même si ces deux prêts se sont soldés par une relégation à chaque fois. Utilisé majoritairement en numéro dix ou sur l'aile droite, il a aussi été vu aux postes d'ailier gauche ou de milieu relayeur. Une polyvalence qui lui vaut une place en bas de la hiérarchie, mais à plusieurs postes à l'OM. Sur les postes de milieu offensif, il se situe derrière Thauvin, Payet, Radonjic, Germain et Sarr et probablement aussi derrière Lihadji, voire Aké. Au milieu de terrain, il semble avoir grillé la priorité à Florian Chabrolle. En effet, ce dernier n'a pas été choisi ni contre les Verts, ni contre Rennes au moment de faire entre un milieu relayeur. C'est le Tunisien qui a eu cette opportunité.

Surprise du chef à Amiens ?

Du coup, avec les absences combinées de Thauvin, Payet et Strootman, la possibilité de voir Khaoui titulaire à Amiens existe. S'il s'agit d'une grosse cote, on pourrait bien le voir, soit sur une aile, soit au milieu. A droite, l'hypothèse de voir Bouna Sarr récupérer le poste d'arrière libère une place. Khaoui pourrait être préféré à Radonjic, encore auteur d'une entrée brouillonne contre les Bretons. Au milieu de terrain, si le trio Rongier-Lopez-Sanson est favori, Khaoui est l'alternative numéro un. Alors que décidera AVB ?