Incidents Lyon-OM : le coup de gueule de Cardoze !

Le coup de gueule de Jacques Cardoze avant le verdict de la commission de discipline de la LFP sur les incidents Lyon-OM.

Publié le 08/12/2021 à 18:47

Alors que la commission de discipline de la LFP est réunie depuis 16h30 ce mercredi pour se prononcer sur les sanctions après les incidents de Lyon-OM, rappelons-le en présence des dirigeants lyonnais, mais pas ceux de l'OM, le directeur de la communication du club marseillais Jacques Cardoze a poussé un coup de gueule devant les journalistes présents au siège de la Ligue à Paris.

"La LFP méprise Marseille ! Le club ne prendra pas en compte les décisions de ce soir" a lancé Cardoze, comme le raconte RMC Sport.

Contacté par nos soins, il nous a ensuite précisé :  "Aucun dirigeant de l’OM n’a été convié à venir s’exprimer ce soir alors que le sort du match est en jeu, en conséquence nous estimons la commission de discipline illégitime aujourd’hui. C’est même une parodie de justice. La commission laisse Lyon développer sa thèse sans contradicteur. Aucune cour de justice au monde ne peut accepter de donner plus de poids aux responsables plutôt qu’aux victimes. Et refuser le débat contradictoire. Pablo Longoria ne tolère pas que l’on minimise l’état de santé de Dimitri Payet le faisant passer pour un simulateur. C’est ce que laisse entendre Lyon, car c’est ce qui figure dans le rapport qui a été lu aujourd’hui devant la commission et que nous n’avons pas pu contester, faute d’avoir été présent. C’est inacceptable. Nous nous réservons le droit de ne pas reconnaître la décision qui sera prise. Nous utiliserons le cas échéant toutes les voies de recours en appel, FFF et tribunal administratif s'il le faut. Il n’y a pas deux justices : une pour Jean-Michel Aulas et une autre pour l’OM. Il n’y a en principe, qu’une seule justice."


"Dans le rapport de synthèse, on a fait disparaître beaucoup de choses curieusement. Par exemple l’état de santé de Payet contenu en quatre petites lignes, dans un rapport de douze pages. Les Lyonnais ont également cherché à minimiser les événements. Il n’est pas fait mention de l’absence de filets. (...) C’est une honte pour le football français. Nous ne reconnaissons pas cette commission de discipline. (...) Le président Longoria m’a chargé de vous dire : nous n’accepterons pas que cette commission de discipline ne donne plus de poids à l’un plutôt qu’à l’autre, alors qu’il s'agit de notre joueur qui est victime."


Le verdict des sanctions suite aux incidents lors de Lyon-OM est attendu dans la soirée.