Formation OM : Nasser Larguet tempère pour les jeunes !

Le directeur du centre de formation donne son avis sur Bertelli, Richard, Rahou, Souaré et Ahmed.

Publié le 13/06/2020 à 10:56

Nommé il y a un an, Nasser Larguet, le nouveau directeur du centre de formation, a conquis beaucoup de monde à l'Olympique de Marseille. C'est que son discours, chargé en prise de risque, dénotait, comme lors de son passage sur le plateau du Talk Show à l'automne dernier où il avait notamment expliqué ne pas vouloir signer des jeunes pour signer des jeunes et vouloir également être jugé sur les résultats des équipes de jeune, y compris de la réserve dans le bourbier de la N2. Vous pouvez retrouver l'intégralité de l'émission en vidéo.

Alors que l'OM vient de faire signer cinq premiers contrats pros ce vendredi, l'avis de l'homme en charge de leur évolution, distillé sur le site officiel, est forcément intéressant. Pour présenter Ugo Bertelli, âgé de 16 ans et international français U17, Larguet lâche par exemple : "c'est un milieu avec, même si je n'aime pas les comparaisons, l'activité d'un Valentin Rongier. Il ira très loin... si les petits cochons ne le mangent pas". Pour Cheick Souaré, 17 ans, Larguet explique : "Quand on l'a fait passer à l'entraînement avec Villas-Boas, son premier réflexe a été de dire qu'il avait un très bon pied gauche. Mais il doit gagner en maturité dans l'effort". Concernant Jorès Rahou, 17 ans également, le directeur du centre a le mérite de la franchise : "Je pense qu'il a encore besoin d'une année de travail pour franchir le dernier cap et pouvoir aller titiller l'équipe professionnelle". A Richecard Richard, tout juste 17 ans lui aussi, il ne passe rien : "Il a tous les ingrédients : techniquement, physiquement mais il doit connecter dans sa tête ce qu'est le très haut niveau, et pas seulement le haut niveau. D'autant plus qu'il évolue au poste de latéral droit qui est un poste recherché". 

La signature de Nassim Ahmed est différente. Le joueur est plus âgé, 19 ans. On pourrait donc se dire qu'il est une option plus proche du groupe de Villas-Boas. Mais là encore, Nasser Larguet tempère ce qu'il juge bon de tempérer, même s'il souligne l'apport du joueur souvent comparé à Matuidi depuis ses débuts en N2 : "Il était en fin de contrat, il était de notre devoir de lui proposer de continuer à travailler avec lui. Nous souhaitons que, la saison prochaine, au bout de six mois ou un an maximum, il puisse titiller l'équipe première"

Loin de vendre des nouveaux Samir Nasri ou des nouveaux André Ayew, le directeur du centre de formation permet de savoir ce qu'il faut vraiment attendre de ces jeunes dans les prochains mois.