Eyraud : "Il y a eu des critiques totalement déplacées et inacceptables"

Publié le 01/12/2017 à 07:31
Eyraud : "Il y a eu des critiques totalement déplacées et inacceptables"

La revue de presse du jour, en ce vendredi 1er décembre 2017.

Pirès : "Thauvin, il joue comme Robben"
L'ancien olympien Robert Pirès, qui a donné le coup d'envoi de la rencontre Metz-OM, s'est longuement confié au quotidien régional. Il explique voir l'OM finir dans les trois premier du championnat : "En août, j'avais pronostiqué qu'ils finiraient sur le podium et se qualifieraient pour la Ligue des Champions. Donc je confirme, j'aime bien ce que fait Rudi, j'ai aimé l'OM contre le PSG. Ça leur a fait du bien de voir qu'ils pouvaient rivaliser." Pirès est également revenu sur le cas de Florian Thauvin, qui porte actuellement sa formation : "Ce que j'aime chez lui, c'est qu'il est toujours dans la provocation balle au pied. Il a beaucoup progressé avec Rudi, il joue comme Robben, il enroule ses ballons, mais il sait alterner jeu long, jeu court, petites passes, il va extrêmement vite balle au pied, ce qui est un avantage dans un couloir." Retrouvez l'interview de René Malleville, et toute l'actualité régionale dans La Provence.

Eyraud vole au secours de Garcia
Le quotidien sportif revient sur le redressement opéré par l'OM depuis septembre dernier, avec un Rudi Garcia qui a su prendre les bonnes décisions. Le président marseillais Jacques-Henri Eyraud n'hésite pas à soutenir son coach, dont la démission était demandée dans les tribunes du Vélodrome : "Il y a eu des critiques totalement déplacées et inacceptables (dans le public et dans les médias). Rudi est quelqu'un de très fort dans sa tête, un guerrier, mais il les a entendues. On a perdu que deux fois lors des vingt-six derniers matchs de L1. Je n'ai pas l'impression que le traitement qu'on a subi reflète cette réalité. C'est dommage, mais cela ne nous a pas fait dévier de notre cap." Depuis les deux défaites face à Monaco et Rennes, Garcia a su s'appuyer sur son "conseil des sages" dont font partie Mandanda, Payet, Rolando, Luiz Gustavo et Thauvin et remettre en question ses choix tactiques en passant au 4-2-3-1. Retrouvez un dossier sur le tirage au sort de la Coupe du Monde 2018, et toute l'actualité sportive dans L'Equipe.